Air Madagascar : Air Austral et Ethiopian Airlines en finale pour la privatisation

Air Madagascar a annoncé jeudi 2 février qu’Air Austral et Ethiopian Airlines étaient les mieux placées pour participer à sa privatisation partielle. Le choix définitif doit intervenir à la fin du premier trimestre 2017.

Dans un court communiqué, la compagnie nationale de Madagascar a annoncé qu’à la suite du processus d’appel d’offres lancé l’automne dernier en vue d’identifier son partenaire stratégique, son Conseil d’administration a reçu des offres de la part de trois compagnies : Air Austral,  Ethiopian Airlines et Kenya Airways.

Le Conseil d’administration a revu le rapport d’évaluation préparé par ses conseils IOS Partners et TroyAvi et l’a approuvé. Il a ainsi désigné Air Austral et Ethiopian Airlines comme étant les soumissionnaires les mieux placés et les a invités en vue de négociations en parallèle.

Un adjudicataire définitif sera sélectionné à l’issue de ces négociations et sera invité à signer, d’ici le 31 mars 2017, un contrat de partenariat avec l’Etat malgache pour le redressement et le développement d’Air Madagascar.

Rappelons que l’État malgache entend rester l’actionnaire principal de sa compagnie nationale en cédant 49% du capital. Avec Air Austral et Ethiopian Airlines comme finalistes, il devra choisir entre deux compagnies aériennes ambitieuses mais au profil différent.

Air Madagascar et Air Austral se connaissent pour travailler ensemble au travers de partages de codes. La compagnie malgache a choisi de faire escale à La Réunion pour la reprise de sa ligne vers Guangzhou le 12 février prochain. Air Austral, qui a fait preuve de rentabilité avec trois exercices bénéficiaires consécutifs, ne cache pas ses ambitions et se présente comme un « leader » régional dans l’océan Indien.

De son côté, Ethiopian Airlines vient tout juste de montrer son intérêt pour la marché malgache, avec l’ouverture d’une liaison vers Antananarivo prévue pour la fin mars. Néanmoins, elle est devenue la première compagnie aérienne d’Afrique en termes de réseau et de passagers transportés. Elle a indiqué que 2016 a été pour elle « une nouvelle année de croissance rapide et rentable » . En outre, Ethiopian Airlines détient déjà des participations dans deux transporteurs africains, Asky Airlines (Togo) et Malawian Airlines (Malawi).

La nomination des deux finalistes intervient alors que le directeur général d’Air Madagascar, le canadien Gilles Filiatreault, a quitté ses fonctions de façon « précipitée » fin janvier, selon l’Express de Madagascar. L’actuel directeur général adjoint opération et technique assurerait l’intérim. Spécialiste du redressement des compagnies aériennes, Gilles Filiatreault avait rejoint Air Madagascar en octobre 2015. Sous sa direction, la compagnie est sortie de l’Annexe B de la « liste noire » de l’Union européenne, a restructuré ses effectifs et mis en place une filiale chargée de l’assistance (Madagascar Handling Ground – MGH).

Photo Airbus A340-300 d’Air Madagascar – CC BY-SA 2.0 Maarten Visser