ATR carbure désormais au bio

La compagnie aérienne suédoise BRA a opéré ce mercredi le tout premier vol d’un ATR propulsé par du biocarburant.

L’appareil, un ATR 72-600, a décollé le 1er février de l’aéroport de Stockholm-Bromma à destination de Umeå, avec dans ses réservoirs un mélange composé à 45 % d’huile de cuisson recyclée. Dans un communiqué, ATR souligne que la compagnie régionale suédoise, qui s’appelait précédemment Braathens Regional, est « particulièrement engagée » en faveur de la protection de l’environnement. Elle a déjà commencé à remplacer ses Saab 2000 par des ATR 72-600.

Ce premier vol d’un ATR au biocarburant intervient alors que la Suède étudie actuellement la création d’une nouvelle taxe sur le secteur du transport aérien.  « Elle n’aura qu’un impact minimal sur les émissions, et ralentira malheureusement le rythme auquel nous continuerons à rendre le transport aérien toujours plus durable » , déplore Christian Clemens, Président Exécutif de BRA. Toutefois, « l’ATR 72-600, particulièrement lorsqu’il est propulsé par du biocarburant, constitue le mode de transport optimal sur un grand nombre de nos liaisons, et offre les meilleurs résultats en matière de protection de l’environnement » , ajoute-t-il.

Plusieurs initiatives de recherche et développement sont actuellement en cours en Suède afin de produire des biocarburants à partir de différents types de bois. Les forêts suédoises couvrent plus de 50 % du territoire, et poussent à un rythme annuel de 120 millions de mètres cubes. Selon ATR, parvenir à un trafic aérien intérieur totalement exempt d’énergies fossiles nécessiterait moins de 2 % de la croissance annuelle totale des forêts du pays.

Christian Scherer, le président Exécutif d’ATR, reconnaît qu’aujourd’hui, « le défi consiste à produire des biocarburants à grande échelle et à des prix abordables tout en évitant un impact négatif sur l’environnement et les matières premières » . Cependant, « les compagnies aériennes suédoises telles que BRA peuvent profiter de l’expansion considérable des forêts du pays, ainsi que de l’exploitation de turbopropulseurs économes en carburant, afin d’atteindre l’ambitieux objectif de réduction de moitié de leurs émissions de CO2 d’ici 2025 » .

À en croire le constructeur, l’ATR affiche déjà les meilleures performances environnementales de sa catégorie, grâce à sa structure plus légère, à sa vitesse optimisée et à ses moteurs conçus pour les liaisons courtes. ATR dit continuer néanmoins d’investir dans les technologies vertueuses et contribuer aux efforts de recherche et développement européens qui visent à accroître encore les gains réalisés dans le domaine des performances environnementales. Il encourage ainsi le recours aux carburants alternatifs et apporte son soutien aux clients et aux gouvernements locaux dans l’élaboration d’un plan stratégique complet, du choix du carburant à celui des liaisons, en passant par la certification et la disponibilité, afin de garantir une grande fluidité dans les opérations des compagnies.

Photos © ATR : ATR 72-600 de la compagnie suédoise BRA propulsé par du biocarburant

 

One thought on “ATR carbure désormais au bio

Comments are closed.