Oman : la low-cost SalamAir lance ses opérations

Le sultanat d’Oman a désormais sa low-cost : la compagnie SalamAir a opéré son premier vol commercial entre Salalah et Mascate ce lundi 30 janvier, marquant le début de ses opérations.

SalamAir réalise désormais deux vols quotidiens sur cette ligne domestique qui relie la capitale omanaise à la deuxième ville du pays. Le réseau devrait s’étendre dès la mi-février avec l’ouverture d’une première liaison internationale, entre Mascate et l’aéroport de Dubaï-World Central. La nouvelle compagnie envisage de desservir ultérieurement Jeddah et Médine en Arabie Saoudite.

La flotte comprend trois Airbus A320 aménagés en une classe unique. Ces appareils sont loués au groupe sud-américain LATAM Airlines, selon la presse omanaise.

« Nous sommes le premier transporteur low-cost d’Oman et nous voulons ouvrir le ciel à tout le monde (….), sans compromis sur la qualité et la simplicité » , assure SalamAir sur son site Internet. La compagnie entend répondre à la demande de voyages aériens à Oman qui devrait augmenter de 40% d’ici 2019.

SalamAir est détenue par ASAAS, une société nationale d’investissements qui a remporté en janvier 2016 l’appel d’offre du gouvernement pour le lancement d’une compagnie à bas coûts dans le sultanat. Fondée en 2014, ASAAS est un partenariat entre le fonds souverain omanais, la municipalité de Mascate et plusieurs fonds de pension.

SalamAir a reçu son certificat de transport aérien (CTA) début 2016. Elle a pour directeur général François Bouteiller, qui occupait précédemment les mêmes fonctions chez la low-cost saoudienne Flynas.

Le transport aérien low-cost se développe au Moyen-Orient : outre les compagnies déjà bien installées comme Flydubai, Flynas, Air Arabia ou Jazeera Airways (Koweït), Saudia compte lancer sa propre marque à bas coût, Flyadeal, en cours d’année.

Photo Aéroport de Mascate : premier vol de SalamAir (30 janvier 2017)

 

Un commentaire sur “Oman : la low-cost SalamAir lance ses opérations

Laissez un commentaire