Qantas cherche un avion pour relier Sydney à Londres sans escale

La compagnie australienne Qantas envisage de remplacer ses Boeing 747-400ER par un avion qui lui permettrait de relier Sydney à Londres sans escale d’ici 2022 ou 2023. Les futurs Airbus A350-900ULR et Boeing 777-8X sont à l’étude.

Selon l’Australian Financial Review, Qantas « presse » actuellement Airbus et Boeing de faire certifier leurs nouveaux avions ultra long-courriers pour relier Sydney à Londres sans escale (17 000 kilomètres), en transportant « au moins » 300 passagers et en tenant compte des contraintes opérationnelles, comme les vents de face. Un défi pour les deux constructeurs.

« Pour l’instant, Sydney-New York est probablement faisable [avec l’A350-900ULR ou le 777-8X], mais Sydney-Londres semble difficile pour les deux avions » , a confié au magazine australien Alan Joyce, le directeur général de Qantas. Le patron de la compagnie est cependant « convaincu » que les avions d’Airbus et Boeing pourront un jour réaliser Sydney-Londres.

En fait, Qantas étudie le remplacement de ses six Boeing 747-400ER, dont le retrait est programmé pour 2022-2023. La compagnie a déjà confirmé que ses cinq 747-400 (non -ER) quitteront la flotte avec l’arrivée des huit 787-9 commandés fermes et livrables entre octobre de cette année et mai 2019. « La question est de savoir si les [747] restants seront remplacés par des 787 ou alors par des 777-8 ou A350 » , s’interroge Alan Joyce. Les Dreamliner ne peuvent pas franchir la distance Sydney-Londres, ni transporter suffisamment de passagers pour les objectifs de Qantas.

Ces interrogations suggèrent que la compagnie évolue dans sa stratégie : face à un monde en mutation, Alan Joyce croit aux vols sans escale entre l’Australie et les principales métropoles européennes ou américaines. Dans cette logique, Qantas lancera en mars 2018 une ligne directe Perth-Londres opérée en 787-9. Quitte à remettre en cause partiellement ses alliances avec Emirates ou American Airlines : « à ce stade, tout cela est encore théorique, mais nous ne pourrons jamais répliquer les réseaux d’Emirates ou d’American, et cela reste vrai même avec le 777X. Nos partenaires sont conscients de nos ambitions pour le futur et sont à l’aise avec ça » , a conclu le dirigeant.

Visuel Boeing : 777X

 

2 thoughts on “Qantas cherche un avion pour relier Sydney à Londres sans escale

  1. Un A350-1000ULR ferait l’affaire je pense. Je me demande ou seront re-deployer les A380 qui volent vers LHR via DXB. Il est clair que Qantas annulera ces rotations, mais je ne pense pas qu’ils renonceront aux alliances avec EK. En opérant ces vols direct , Qantas baissera fortement son offre de siège pour LHR, et s’il renonce a ses accords ca sera pire…
    Au passage si quelqu’un pourrait transmettre ce message a Alan Joyce (PDG de Qantas) .
    Seriez vous intéressez par d’autres destinations en Europe au lieu de LHR ? Il y a Frankfurt, Amsterdam, CDG et j’en passe…

    • Un A350-1000ULR ? Mon dieu mais comment pouvez vous fantasmer à ce point?

      Quelle est cette maladie de croire que le A350 est l’avion à tout faire ?

      Ou voulez vous mettre le carburant nécessaire puisque le A350-1000 prend au maximum 156000 Litres pour 350 passagers sur 15400 km ?

      Non le 777-8x sera plus avantageux puisqu’il franchit plus de 16000 km avec 350 sièges dans pour caractéristiques.

      Et comme Qantas (dans les autres articles) veut 300 sièges, il est pas difficile de penser qu’avec une configuration moins dense que 350 sièges, le 777-8X franchira au moins +16500 km !

Comments are closed.