Air Asia X vise Londres et les États-Unis

La compagnie aérienne malaisienne Air Asia X a obtenu l’autorisation de desservir le territoire des États-Unis et confirmé qu’elle travaille à réouvrir une ligne vers Londres.

La filiale long-courrier du groupe Air Asia a annoncé le 24 janvier qu’elle a reçu le feu vert de la Federal Aviation Authority (FAA) américaine pour voler vers n’importe quelle destination aux États-Unis. Elle devient la première low-cost asiatique à obtenir cette autorisation. « AirAsia X envisage actuellement des vols vers plusieurs États américains, y compris Hawaï, dans le cadre de ses plans d’expansion » , ajoute son communiqué.

« Il s’agit d’une étape majeure pour AirAsia X » , souligne Datuk Kamarudin Meranun, le directeur général. « Notre expansion s’est concentrée jusqu’ici sur l’Asie, l’Australasie et le Moyen-Orient, et nous sommes enthousiasmés par notre première incursion sur un marché entièrement nouveau alors que nous regardons au-delà de l’Asie-Pacifique » . Le dirigeant poursuit : « nous cherchons également à reprendre notre liaison très populaire vers Londres, et travaillons à obtenir les approbations nécessaires » .

Air Asia X a cessé de voler entre Kuala Lumpur et Londres en mars 2012. Le même mois, elle a également suspendu sa route entre Kuala Lumpur et Paris. La compagnie expliquait alors que les perspectives économiques, l’augmentation des taxes et notamment la création de la Taxe Carbone (ETS), ainsi que la hausse des prix du pétrole, la conduisaient à fermer ces deux routes qu’elle exploitait en quadrimoteurs Airbus A340. Depuis, Air Asia X a évoqué à plusieurs reprises un possible retour en Europe. Londres ainsi qu’Hawaï faisaient déjà partie de ses projets en novembre 2014.

Entre temps, la compagnie, dont les comptes avaient viré au rouge, s’est restructurée. La croissance est repartie et Air Asia X a transporté près de 4,7 millions de passagers en 2016, soit une croissance de 30% par rapport à l’année d’avant. Le coefficient de remplissage est en hausse de 4 points à 79%.

La compagnie a reçu les 30 Airbus A330-300 qu’elle a commandés. 22 sont exploités par Malaysia Air Asia X, six par Thai Air Asia X et deux par Indonesia Air Asia X. Toutefois, les opérations de cette dernière sont pour le moment suspendues et les deux A330 sont loués en wet-lease à Malaysia Air Asia X. Les commandes comprennent 66 Airbus A330-900neo, destinés à remplacer progressivement les A330-300 dont le retrait doit intervenir en 2022. À cela s’ajoutent dix A350-900 mais leur livraison semble repoussée voire compromise.

Air Asia X compte assurer le succès de ses nouvelles routes vers les États-Unis et Londres, notamment avec les correspondances (Fly-thru) qu’elle offre sur le réseau de sa maison mère Air Asia. Au total, le groupe est présent sur 120 destinations en Asie-Pacifique, dont une soixantaine de routes sans concurrence.

Photo Mehdi Nazarinia GNU FDL 1.2 : Airbus A330-300 d’Air Asia X