Aéroport de Miami : trafic record mais croissance modeste

L’aéroport international de Miami clôture 2016 sur un record de fréquentation, avec près de 44,6 millions de passagers annuels et une croissance modeste de 0,53% expliquée par un environnement difficile.

L’année dernière, la première plateforme de Floride a accueilli 234.000 passagers supplémentaires en comparaison de 2015 et signe ainsi sa septième année de croissance consécutive. Sur le total de 44,6 millions de passagers, 23,2 millions (+0,26%) ont voyagé sur des lignes domestiques et 21,4 millions (+0,86%) à l’international. Le fret est en hausse de 0,37% avec 2,18 millions de tonnes traitées en 2016.

L’aéroport souligne que ces résultats sont obtenus malgré « le ralentissement important des voyages entre Miami et les principaux marchés sud-américains aux prises avec des économies en difficulté, en plus de la présence du virus Zika dans le sud de la Floride » . Le Brésil notamment – principal marché international de l’aéroport – a diminué de 600 000 passagers en 2016, mais les hausses dans d’autres pays et le trafic domestique ont permis la croissance. « Notre principal marché international a connu une baisse de 30% et nous terminons 2016 avec une fréquentation meilleure qu’en 2015 » , s’est réjoui Emilio T. González, le directeur de l’aviation du comté de Miami-Dade.

Dix compagnies aériennes ont fait leur entrée sur la plateforme en 2016 : AeroUnion, Dominican Wings, Eurowings, KF Cargo, Northern Air Cargo, Pan American World Airways Dominicana, SAS Scandinavian Airlines, Silver Airways, Surinam Airways et 21 Air. Au total, l’aéroport est desservi par 109 transporteurs, un record pour les États-Unis, à en croire la direction. En parallèle, le réseau s’est agrandi avec six nouvelles destinations internationales dont trois en Europe : Bimini (Bahamas), Cologne (Allemagne), Copenhague (Danemark); Oslo (Norvège), Paramaribo (Suriname) et Varadero (Cuba).

Pour 2017, quatre nouvelles compagnies sont annoncées : la mexicaine Volaris le 1er février (Mexico et Guadalajara) ; trois jours plus tard, First Air (vols d’affrètement vers Mount Hope dans l’Ontario pour le compte de Celebrity Cruises) ; en avril, WOW air (Reykjavik) ; et en septembre, Aer Lingus (Dublin).

« Avec notre premier opérateur, American Airlines, qui poursuivra sa croissance, l’arrivée de compagnies internationales et de nouvelles opportunités d’affaires pour nos transporteurs cargo, nous nous attendons à ce 2017 soit de nouveau une année prospère » , a assuré Emilio T. González.

L’aéroport de Miami est le premier des États-Unis pour le fret international, et le deuxième pour le trafic passagers international (après New-York-JFK).

Photo BriYYZ CC BY-SA 2.0 : Boeing 757 d’American Airlines à l’aéroport de Miami (2014)

 

Laissez un commentaire