Mitsubishi repousse de deux ans la livraison du MRJ

Le groupe Mitsubishi a annoncé lundi 23 janvier que la livraison du premier MRJ interviendrait à la mi-2020 au lieu de la mi-2018. Il s’agit du cinquième retard de ce programme lancé en 2008.

Ce report de deux années supplémentaires « est dû à la nécessité de revoir certains systèmes et configurations électriques de l’aéronef afin de répondre aux dernières exigences de certification » , ont expliqué Mitsubishi Heavy Industries (MHI) et Mitsubishi Aircraft dans un communiqué commun. L’avion doit être adapté « aux dernières normes de sécurité » , devenues plus strictes notamment avec la menace du terrorisme, ont précisé des représentants du groupe japonais lors d’une conférence de presse à Tokyo.

La compagnie de lancement, All Nippon Airways (ANA), qui a commandé quinze MRJ, devrait donc recevoir son premier appareil avec sept ans de retard. Lors du dernier report, qui remonte à décembre 2015, la compagnie japonaise s’était déjà dite « très déçue » .

Malgré ce nouveau coup dur, Mitsubishi assure que, depuis le premier vol d’un appareil d’essai en novembre 2015, « des progrès significatifs » ont été réalisés, aussi bien en termes d’ingénierie que de tests. À présent, trois prototypes ont rejoint le centre de Moses Lake, près de Seattle aux États-Unis. Au total, quatre des cinq appareils d’essais y sont attendus. La certification du MRJ90 ne devrait cependant pas intervenir avant la mi-2019.

En parallèle, MHI, qui détient les deux tiers de Mitsubishi Aircraft, a mis sur pied en novembre 2016 un Comité de promotion du MRJ. Ce comité est présidé par Shunichi Miyanaga, le PDG de MHI, et vise à « superviser le développement continu et le rendement commercial à long terme » du nouvel appareil régional.

Dans ce cadre, « nous continuerons à prendre des décisions rapides et demeurerons fermement attachés au développement du MRJ afin d’offrir à nos clients un avion de classe mondiale en termes de performance et de compatibilité avec les dernières normes de l’industrie » , ont affirmé MHI et Mitsubishi Aircraft.

Premier avion commercial produit au Japon depuis 50 ans, le MRJ ambitionne de concurrencer les modèles du canadien Bombardier et du brésilien Embraer. À ce jour, le programme accumule 233 commandes fermes, 170 options et 24 droits d’achat. Ces 447 commandes ou intentions de commande restent éloignées de l’objectif de 1.000 unités.

Photo Mitsubishi Aircraft : le MRJ se pose aux Etats-Unis

Laissez un commentaire