Emirates lance un Dubai-Athènes-Newark

Emirates Airline ouvrira à la mi-mars une nouvelle destination, Newark, qu’elle servira au départ de Dubai avec une escale à Athènes, tout en bénéficiant de droits de trafic entre la Grèce et les États-Unis.

Emirates poursuit son expansion sur le transatlantique via l’Europe. Après avoir lancé en octobre 2013 une liaison entre Dubai et New York-JFK faisant escale à Milan-Malpensa, la compagnie du Golfe annonce ce lundi 23 janvier le lancement d’un service entre son hub de Dubaï-International et l’aéroport de Newark-Liberty (New Jersey), via l’aéroport d’Athènes-Elefthérios-Venizélos. La liaison sera assurée quotidiennement à compter du 12 mars 2017 avec un Boeing 777-300ER tri-classe offrant 354 sièges (8 en Première, 42 en Affaires et 304 en Économie) ainsi que 19 tonnes de capacité fret.

Le vol EK209 partira de Dubaï à 10h50 pour arriver à Athènes à 14h25 avant de repartir à 16h40 pour se poser à Newark à 22h00 le même jour. Le vol retour EK210 quittera Newark à 23h45, arrivant à Athènes le lendemain à 15h05, et continuera à 17h10 à destination de Dubaï où il posera à 23h50.

Emirates opère déjà quatre vols quotidiens entre Dubai et New York-JFK, dont l’un s’arrête donc à Milan-Malpensa tandis que les trois autres sont sans escale. En mai 2015, la compagnie s’était dite prête à ouvrir de nouvelles lignes entre l’Europe et les États-Unis dans le cadre de la « cinquième liberté » du transport aérien. « Le gouvernement grec et l’aéroport international d’Athènes nous ont approché il y a quelque temps pour desservir la route entre Athènes et New York » , explique aujourd’hui Tim Clark, président d’Emirates Airline. « Après une étude approfondie, nous avons conclu que l’extension d’un de nos vols Dubaï-Athènes vers Newark serait commercialement et opérationnellement réalisable. Nous sommes heureux d’aider à répondre à un besoin des consommateurs négligé depuis fort longtemps par d’autres compagnies aériennes » .

La compagnie précise qu’il n’existe plus de service quotidien direct entre la Grèce et les États-Unis depuis 2012, malgré la présence d’une large communauté d’origine grecque dans la région métropolitaine de New York.

Photo Emirates : Boeing 777-300ER