ATR : 36 commandes et 80 livraisons en 2016

En 2016, ATR a enregistré 36 commandes et livré 80 avions. Ces chiffres en retrait par rapport à ceux de l’année précédente s’expliquent par un marché régional « difficile » , selon le constructeur d’avions à hélices. 

ATR a publié lundi 23 janvier ses résultats commerciaux et industriels de l’année écoulée. Les 36 commandes de 2016 se répartissent en 34 ATR 72-600 et 2 ATR 42-600. Ce chiffre est inférieur de moitié à celui de 2015, quand ATR enregistrait 76 commandes.

La co-entreprise d’Airbus et Leonardo affiche néanmoins sa satisfaction. « En 2016, ATR a encore renforcé sa position de numéro un auprès des compagnies aériennes régionales » , a déclaré le constructeur dans un communiqué. « Les ATR -600 sont arrivés en tête de toutes les ventes d’avions régionaux de l’année (…). Ainsi, avec une part de marché de plus de 35 % depuis 2010, ATR confirme sa position de leader sur le segment des avions de 50 à 90 places » .

ATR cite plusieurs contrats signés en 2016, notamment en Argentine, « un marché très prometteur » , avec Avian Lineas Aéreas ; au Mexique avec Aeromar et en Espagne avec Binter, tous deux opérateurs d’ATR depuis près de 30 ans. L’avionneur a également obtenu des commandes auprès de PNG Air (Papouasie-Nouvelle-Guinée) et de la compagnie brésilienne Azul Linhas Aéreas.

Les 80 livraisons de 2016 représentent, quant à elle, une baisse d’environ 9% par rapport à l’année précédente, durant laquelle ATR avait remis 88 avions à ses clients. Logiquement, le chiffre d’affaires recule de 2 milliards de dollars en 2015 à 1,8 milliard en 2016. Mais ATR, qui vient de fêter son 35e anniversaire, souligne « des niveaux de chiffre d’affaires et de livraisons historiques, malgré un marché très concurrentiel » . Ainsi, en 2016, « ATR a atteint son deuxième chiffre d’affaires le plus élevé et son troisième plus haut niveau de livraison » , ce qui confirme, selon lui, « l’intérêt du marché pour les turbopropulseurs modernes » .

Christian Scherer, le nouveau président exécutif en place depuis novembre, explique que l’année a été « globalement difficile pour le marché régional » . Et se montre optimiste : « plus l’environnement est difficile, plus les avantages économiques de l’ATR et leur liquidité sur le marché s’avèrent être les bases de notre succès » . En 2017, ATR va « redoubler d’effort avec un marketing agressif sur trois marchés clef, les États-Unis, la Chine et l’Inde » , a annoncé le dirigeant lors d’une conférence de presse, cité par la Dépêche. À cela s’ajoute la perspective d’un contrat avec l’Iran, dont la finalisation serait « imminente« .

À ce jour, le carnet de commandes atteint les 200 unités environ, ce qui assure à ATR près de trois ans de production à la cadence actuelle.

ATR : détail des commandes en 2016

COMPAGNIES PAYS ATR 42-600 ATR 72-600
Avian Lineas Aéreas Argentine 12
Aeromar Mexique 2 6
Binter Espagne 6
PNG Air Papouasie Nouvelle Guinée 5
Azul Linhas Aéreas Brésil 5
TOTAL 2 34

Photo ATR 42-600 et 72-600 en formation – Source : ATR