Aéroport de Bâle-Mulhouse : 7,3 millions de passagers en 2016 (+4%)

L’EuroAirport de Bâle-Mulhouse-Fribourg a accueilli 7,3 millions de voyageurs en 2016, représentant une croissance de 4% en un an. L’aéroport tire un bilan positif pour 2016 et estime que les perspectives de développement sont favorables pour 2017.

Avec 7,3 millions de passagers fin 2016, l’EuroAirport établit un nouveau record de fréquentation. Il a accueilli environ 200.000 passagers supplémentaires par rapport à 2015 (7,1 millions). Les 4% se situe la plateforme dans la moyenne des aéroports européens, selon son communiqué.

La croissance est due principalement aux capacités de sièges élargies, à l’utilisation d’avions de plus grande taille et à l’augmentation des fréquences sur certaines lignes.

Néanmoins, quatre nouvelles destinations ont été intégrées en 2016 dans le réseau des vols réguliers : Boa Vista et Sal au Cap Vert avec TUIfly, Heringsdorf avec SkyWork Airlines, Pise avec easyJet et Sofia avec Wizz Air. De plus, easyJet a repris la desserte de Figari et a élargi l’offre de vols en lançant Funchal. Dans l’ensemble, l’EuroAirport a recensé davantage de vols charters vers Lanzarote, Malaga et Rostock.

Ce trafic passager record a été obtenu malgré un environnement que l’EuroAirport qualifie de « difficile » , citant « un fléchissement général de la situation conjoncturelle, qui a pesé sur la demande de trafic aérien » . En outre, les attentats terroristes en Turquie ont conduit à une forte baisse du tourisme vers la Riviera turque. Les destinations vers l’Afrique du Nord ont également été touchées ; les vols vers la Tunisie ont été totalement suspendus. Dans l’ensemble, le trafic vers le Maroc, l’Egypte et la Tunisie a reculé de 50% depuis 2013.

En raison des attentats, l’EuroAirport a aussi dû adapter ses mesures de sûreté. Mais il explique qu’une « collaboration efficace » avec les autorités, les compagnies aériennes, les prestataires au sol et d’autres partenaires, a permis de réduire « au strict minimum » les incidences de ces mesures sur le confort des voyageurs.

En comparaison avec l’évolution du nombre de passagers, le nombre de mouvements aériens lié au trafic passagers commercial (décollages et atterrissages des avions de ligne et vols charter) n’a connu qu’une légère augmentation de près de 1%. En 2016, environ 96 000 mouvements aériens ont été enregistrés au total contre environ 94 000 en 2015.

Fret: globalement stable avec une croissance du fret aérien

En comparaison avec 2015, les activités de fret sont restées au niveau de l’année précédente avec un volume total de 101 300 tonnes. Le fret aérien (tout cargo et fret express) a augmenté au total de 12% à environ 55 000 tonnes.

Le fret camionné, en revanche, a baissé de 11% à environ 46 000 tonnes. Ce recul s’explique par l’augmentation constante de la pression sur les coûts et le maintien du report de volumes de fret aérien sur le fret maritime.

En juin 2016, l’EuroAirport a lancé, en collaboration avec d’autres groupes d’intérêts de la branche du fret aérien à l’aéroport, la certification selon la norme mondiale IATA CEIV Pharma. Cette norme atteste que les spécialistes formés et testés sur place disposent du savoir-faire nécessaire pour garantir le transport sécurisé de produits pharmaceutiques sensibles aux variations de température. Cette certification permet à l’EuroAirport de conforter sa position comme l’un des aéroports européens de référence pour le traitement de produits pharmaceutiques.

Autres mesures de protection contre le bruit, renforcement des majorations aux heures sensibles

L’année dernière, l’EuroAirport a poursuivi son objectif de limiter les nuisances sonores. Ainsi, il a décidé de majorer davantage les redevances supplémentaires déjà appliquées sur les vols se déroulant aux heures sensibles. A compter du 1er avril 2017, le supplément appliqué pour les décollages et les atterrissages entre 22h00 et 23h00 sera augmenté de 25% et, entre 23h00 et 24h00, de 50%. Par ailleurs, pour des gros porteurs de plus de 200 tonnes, une redevance supplémentaire de 50% sera appliquée sur la redevance d’atterrissage entre 23h00 et 24h00.

De plus, l’aéroport a doublé sa contribution annuelle aux mesures de protection contre le bruit pour les riverains concernés, la portant à 1,4 million d’euros. Enfin, la Direction de l’aéroport a poursuivi des échanges réguliers avec les riverains et les associations de riverains tout au long de l’année.

Paraphe de l’accord fiscal franco-suisse

Le paraphe d’un accord binational en novembre 2016 par la France et la Suisse visant à clarifier la question fiscale a revêtu une grande importance pour l’EuroAirport. Il estime que la signature et la ratification prochaines de l’accord sont les prochaines étapes indispensables pour garantir la sécurité juridique des entreprises suisses dans le secteur suisse, permettre leur développement futur et préserver l’attractivité du site aéroportuaire dans l’intérêt de la région trinationale.

Suite au paraphe de l’accord binational, l’EuroAirport a pu, fin 2016, clôturer les comptes de l’exercice 2015. Avec un chiffre d’affaires de 136,6 millions d’euros (+17%) en 2015, l’EuroAirport affiche un bénéfice net de 23,2 millions d’euros. Cela correspond à un recul de 15% par rapport à 2014 (27,3 millions d’euros). L’imposition sur le bénéfice de l’aéroport, appliquée pour la première fois en 2015 et répartie à parts égales entre la France et la Suisse, s’est élevée à 6,3 millions d’euros.

Poursuite des investissements dans la qualité de service

En 2016, l’EuroAirport a investi une somme totale de quelque 50 millions d’euros dans la maintenance et l’amélioration de son infrastructure ainsi que dans l’amélioration de la qualité du service.

L’aéroport a investi 24 millions d’euros dans un nouveau parking à six niveaux qui contiendra environ 2 700 places de parking et 11 millions d’euros pour doubler les capacités de son installation de tri-bagage. Moyennant 4 millions d’euros, deux nouvelles installations de Park-and- Ride ont été achevées afin de couvrir les heures de pointe et les événements exceptionnels. Le nouveau «P&R Nord» comprend 700 places de parking et le «P&R Sud» 900. En juin, la nouvelle boutique principale de Dufry a été inaugurée.

Progrès dans le raccordement ferroviaire de l’EuroAirport

Avec la signature de convention de financement en date du 12 avril 2016, les études d’avant-projet ont pu être lancées à hauteur de 4,6 millions d’euros. Cette phase comprend les études techniques, environnementales et économiques ainsi que la poursuite de la procédure de concertation publique. Les études sont réalisées sous la maîtrise d’ouvrage conjointe de SNCF Réseau et de l’EuroAirport et devraient être achevées d’ici fin 2017. Côté suisse, le projet est intégré dans le réseau de RER trinational TRIRENO de la région bâloise.

Perspectives 2017

© Paul Bannwarth

L’EuroAirport prévoit pour l’année 2017 une croissance modérée de 3 à 4% du trafic passagers, qui devrait atteindre environ 7,6 millions. Plusieurs facteurs d’incertitude sont mentionnés, comme les élections en France et en Allemagne, les incidences du Brexit et « la situation générale d’insécurité » .

L’offre de vols sera encore élargie sur quelques lignes existantes, par exemple avec Eurowings à destination de Palma. L’aéroport complète en outre son réseau de lignes avec cinq nouvelles destinations: Biarritz et Dubrovnik avec easyJet (désormais en tant que vol régulier et non plus uniquement en tant que charter), Jersey et Sylt avec Skywork Airlines et Osijek (Croatie) avec Wizzair. Ibéria, une toute nouvelle compagnie aérienne à l’EuroAirport, desservira quotidiennement Madrid et, de là, d’autres destinations en Espagne et en Amérique du Sud. L’aéroport table une augmentation des fréquences et la mise à disposition d’avions de plus grande capacité surtout dans le domaine des voyages d’affaires sur les destinations prisées par ce segment.

Dans le domaine du fret, l’EuroAirport table sur une évolution stable du tonnage avec quelque 100 000 tonnes. Pour répondre aux exigences croissantes de qualité, notamment de la part de l’industrie pharmaceutique locale, l’aéroport vise l’obtention de la certification IATA CEIV Pharma à l’été 2017.

Cette année, de nombreux travaux seront poursuivis ou achevés dans le domaine de l’infrastructure et des services. La mise en service du nouveau parking de six niveaux est prévue pour le 1er semestre 2017. À l’automne, l’EuroAirport achèvera en outre la rénovation de l’ancien terminal de fret pour les entreprises du fret express avec un investissement total de 3 millions d’euros.

Le projet de longue date du raccordement ferroviaire EuroAirport se concrétise: les études d’avant-projet progressent, et la procédure de concertation publique est prévue pour 2018. Les conditions cadre permettant le démarrage de la construction du projet seront fixées lors de l’enquête d’utilité publique.

Le Conseil d’administration définira, dans le cadre du projet «EuroAirport 2030», une stratégie à long terme axée sur l’amélioration de la qualité de service, l’optimisation de l’infrastructure et la prise en compte du respect de l’environnement, tout en visant à satisfaire la demande de la région trinationale en termes de connectivité aérienne.

Photo principale © Paul Bannwarth : Le Super-Constellation est en été basé à l’EuroAirport. En hiver, pour sa maintenance annuelle il est stocké à l’aéroport de Zurich.