Crash du 747 turc au Kirghizistan : l’enquête commence

L’autorité russe en charge de la sécurité aérienne conduira l’enquête sur le crash du Boeing 747-400F de MyCargo Airlines qui s’est écrasé lundi sur un village au Kirghizistan, faisant 37 morts. Les investigations commencent alors qu’un premier enregistreur de vol a été retrouvé, selon des agences presse russe et kirghize.

Dans un communiqué le 16 janvier, l’Interstate Aviation Committee de Russie (IAC) a annoncé qu’il conduirait l’enquête technique sur cet accident, conjointement avec des représentants de la République kirghize et sur la base d’un accord entre les deux pays.

Des enquêteurs de Turquie, en tant que pays où était immatriculé l’appareil, ainsi que des États-Unis, où le Boeing 747 et ses moteurs ont été fabriqués, participeront également aux travaux, a ajouté IAC en précisant que « la Commission a commencé son travail » .

En outre, l’autorité russe a confirmé que l’accident implique un Boeing 747-412F immatriculé TC-MCL qui s’est écrasé près de l’aéroport de Bichkek-Manas le 16 janvier à 07h17 locales (01h17 UTC).

Un des enregistreurs de vol a été retrouvé le jour de l’accident, ont par ailleurs indiqué l’agence de presse kirghize Kabar, qui cite le ministre des situations d’urgence, Kubatbek Boronov, et l’agence russe Tass, qui cite, pour sa part, une source de ce même ministère.

« Les recherches pour l’autre enregistreur de vol sont en cours. Les deux enregistreurs de vol seront remis aux spécialistes de l’IAC qui arriveront mercredi, pour la récupération et l’interprétation des données » , a précisé la source de Tass.

De son côté, la compagnie aérienne ACT Airlines, propriétaire du Boeing 747 cargo TC-MCL et qui opère sous le nom de MyCargo Airlines, a fourni plusieurs détails sur l’accident. « 33 personnes civiles sont décédées ainsi que nos quatre membres d’équipage, selon les premières informations que nous avons reçues » , a-t-elle indiqué dans un communiqué.

« Selon les premières constatations, il apparaît que l’accident n’est pas lié à des raisons techniques ou au chargement de l’appareil » , a ajouté la compagnie, suggérant qu’une erreur humaine n’est pas exclue. Pour autant, « l’équipe, que nous avons perdue, était expérimentée et spécialisée dans ses métiers » , a-t-elle précisé.

Ainsi, le commandant de bord İbrahim Gürcan DİRANCI et le copilote Kazım ÖNDÜL sont d’anciens pilotes militaires. Ils totalisent respectivement 10.821 heures de vol (dont 833 sur 747-400) et 5.910 heures de vol (dont 1.771 heures sur 747-400). Le loadmaster Melih ASLAN travaillait dans l’entreprise depuis 2007, « avec une formation professionnelle et une compétence de 14 ans au total » . Le technicien de vol Ihsan KOCA exerçait dans les forces aériennes turques avant de rejoindre la compagnie en 2006.

ACT Airlines ajoute que l’équipage s’est reposé 69 heures à Hong Kong pour un vol dont la durée prévue était de 6 heures jusqu’à Bichkek. L’appareil a embarqué 85.618 kg de fret pour une capacité de 116.462 kg. « Il n’y a aucune anomalie dans le carnet de bord technique de l’aéronef » , a également assuré la compagnie.

Construit en 2003, le 747-400 cargo avait rejoint sa flotte le 10 décembre 2015. « L’entretien de l’aéronef concerné a été effectué en temps opportun et selon les normes de l’aviation comme les autres aéronefs de notre flotte » , a-t-elle souligné. En outre, le vol s’est déroulé sans qu’aucun problème ne soit signalé.

L’appareil effectuait le vol Turkish Airlines TK6491 Hong Kong – Istanbul avec une escale à Bichkek pour le ravitaillement en carburant. Il s’est écrasé sur un village à environ 1,5 kilomètre de l’aéroport de Bichkek-Manas, détruisant une quinzaine d’habitations, selon les agences de presse russes.

Lors d’une conférence de presse, le premier adjoint au Premier ministre du Kirghizistan, Mukhammetkaly Abulgaziyev, a minimisé la présence de l’épais brouillard qui semblait sévir autour de l’aéroport, indiquant que les conditions météorologiques étaient « normales » ce jour-là. Selon lui, onze vols ont décollé ou atterri sur la plateforme dans la nuit qui a précédé l’accident.

ACT Airlines n’avait connu aucun accident mortel depuis sa création en 2004. En 2011, le groupe chinois HNA a racheté 49% du capital. ACT a alors pris le nom commercial de MyCargo Airlines. La flotte est composée aujourd’hui de sept Boeing 747-400F ou -400ERF, selon le site internet de la compagnie.

– Site du Crash : infographie et vidéo prise par un drone –

Infographie © RIA Novosti : site du crash du Boeing 747-400 ACT Airlines TK6491