LATAM Airlines commence 2017 avec de nouvelles routes internationales

Après avoir lancé les lignes Santiago du Chili-Orlando et Lima-Carthagène début janvier, LATAM Airlines ouvrira fin mars une route sans escale entre Santiago du Chili et Santa Cruz de la Sierra en Bolivie.

LATAM Airlines a annoncé dans un communiqué que « l’année 2017 commence avec de nouvelles liaisons internationales » . Ainsi, la filiale chilienne, LATAM Airlines Chile, reliera le hub de Santiago du Chili-Arturo Merino Benítez à l’aéroport Santa Cruz de la Sierra-Viru Viru trois fois par semaine à compter du 28 mars 2017. Les vols d’une durée de 3h environ seront exploités les mardis, jeudis et samedis en Airbus A320. Avec ce nouveau service, « LATAM deviendra le seul groupe aérien à exploiter une ligne directe entre les deux villes, offrant plus de commodité et un trajet plus court que n’importe quel autre transporteur » , affirme Enrique Cueto, le directeur général du groupe LATAM Airlines.

Cette annonce a été réalisée le 4 janvier, en même temps que LATAM Airlines Chile inaugurait une ligne saisonnière entre Santiago du Chili et Orlando (États-Unis), avec deux vols par semaine jusqu’au 1er mars. La veille, LATAM Airlines Peru a ouvert une liaison entre Lima (Pérou) et Carthagène (Colombie) assurée quatre fois par semaine.

Le groupe a ainsi annoncé ou lancé 19 nouvelles liaisons depuis le début 2016 – un effort « sans précédent » selon lui. Parmi celles-ci, sont citées São Paulo-Johannesburg (la seule entre l’Amérique du Sud et l’Afrique exploitée par une compagnie aérienne latino-américaine) ; Santiago du Chili-Puerto Natales au Chili ; et Santiago-Melbourne qui deviendra le vol le plus long du réseau de LATAM à son inauguration en octobre 2017.

Enrique Cueto assure que le groupe continuera « d’explorer les possibilités de développer de nouvelles destinations pour améliorer la connectivité de l’Amérique latine » .

LATAM Airlines a terminé l’année 2016 en ayant transporté 66,9 millions de passagers, soit une baisse de 1,3% en comparaison de 2015. Cette contre-performance s’explique notamment par la faiblesse du marché intérieur brésilien (-9,7%) alors que les marchés domestiques hispanophones (Chili, Pérou, Argentine, Equateur, Colombie) et internationaux sont en croissance de 6,0% et 6,7% respectivement, en termes de passagers transportés.

Visuel LATAM

 

Laissez un commentaire