Alitalia ne rachètera pas Air Malta

Alitalia et Air Malta ont mis fin aux discussions qui auraient conduit la compagnie aérienne italienne à prendre 49% du capital de sa consoeur maltaise. 

Alitalia avait signé en avril 2016 un protocole d’accord avec Air Malta et le gouvernement maltais, actuellement propriétaire de cette compagnie, en vue d’acquérir 49% de son capital. Le projet tombe à l’eau et ce n’est pas une surprise. Alitalia, qui espérait redevenir rentable en 2017, reste lourdement déficitaire. Elle s’apprête à présenter la deuxième phase de son plan de restructuration dont on sait qu’il comportera des « changements radicaux » . Mener à bien une acquisition dans ce contexte s’avérait difficile.

Dans un communiqué commun le 13 janvier, Alitalia et Air Malta annoncent qu’elles « ont décidé conjointement de mettre fin aux négociations qui auraient conduit Alitalia à devenir actionnaire à 49% du transporteur national de Malte » .

Les deux compagnies aériennes expliquent « que le paysage changeant actuel dans l’industrie du transport aérien n’est pas idéal pour une telle transaction » . Elles préfèrent « se concentrer sur les défis actuels sans entrer dans un partenariat » .

Air Malta et Alitalia ajoutent que leur partage de codes, étendu récemment, se poursuit.

Alitalia, qui est détenue à 49% par Etihad Airways d’Abu Dhabi, a réduit ses pertes à moins de 200 millions d’euros en 2015, au lieu de 580 millions d’euros un an plus tôt. Mais selon la presse italienne, elles pourraient augmenter à 400 millions d’euros en 2016 et 500 millions d’euros en 2017.

De son côté, Air Malta est également en difficulté depuis plusieurs années. L’État est intervenu une première fois en 2010 pour assurer sa solvabilité et l’Union Européenne a approuvé un plan d’aide de 130 millions d’euros à la condition que la compagnie aérienne soit restructurée. Lors de la signature du protocole d’accord avec Alitalia, le gouvernement maltais avait cessé les discussions avec d’autres compagnies aériennes en vue d’un partenariat stratégique. Restent à savoir si elles reprendront.

Photo Alitalia

Dites ce que vous pensez !