Airbus : un mois de décembre hors normes

En décembre 2016, Airbus a enregistré plus du tiers de ses commandes de l’année, soit 349 ventes. Dans le même temps, le constructeur européen a remis 111 avions commerciaux à ses clients, un record historique.

Airbus a mis à jour son carnet de commandes le 11 janvier, en même temps qu’il annonçait ses résultats pour l’année écoulée : si l’avionneur a rempli ses objectifs en 2016, le mois de décembre y contribue largement.

En termes de commandes brutes, le plus gros contrat finalisé le mois dernier est celui d’Iran Air. Annoncé pour 100 unités, il ressort en fait à 98 appareils, avec 6 A320ceo, 32 A320neo, 8 A321ceo, 8 A330-200, 28 A330-900neo et 16 A350-900. Airbus enregistre également plusieurs commandes annoncées dans le courant du mois : 72 A320neo pour GoAir, neuf A330-300 pour Hong Kong Airlines et cinq A320ceo pour BOC Aviation. À cela s’ajoutent une commande d’envergure d’un acheteur anonyme en date du 31 décembre, portant sur 90 A320 (10 ceo et 80 neo) ; une autre commande anonyme, en date du 15 décembre, pour 42 A320 (2 ceo et 40 neo) ; 25 A320neo pour Aviation Capital Group (ACG), filiale spécialisée de la compagnie d’assurance Pacific Life (à noter, ACG annonce de son côté une commande de 35 appareils) ; 5 A330-300 pour Hong Kong International Aviation Leasing, filiale du groupe chinois HNA ; deux A330-200 pour Airbus Defence and Space ; et un A320neo pour un client privé.

Ce total de 349 appareils représente 36,8% des 949 commandes brutes comptabilisées sur l’année complète. Néanmoins, Airbus enregistre 218 annulations en 2016, dont 28 pour le mois de décembre : en particulier, Aeroflot a annulé les huit derniers A350-800 qui lui restaient en commande (sans les convertir en un autre type d’appareil). Les vingt autres annulations du mois dernier portent sur des A320ceo.

Au final, Airbus comptabilise en 2016 un total de 731 commandes nettes émanant de 51 clients, dont 8 sont nouveaux. Pour mémoire, ces commandes comprennent 607 monocouloirs (dont 1 A319neo, 428 A320neo et 132 A321neo) ainsi que 124 gros-porteurs (14 A330-200, 27 A330-300, 42 A330-900neo, 41 A350 et zéro A380).

Livraisons

Le mois dernier, Airbus a remis 31 A320ceo, 25 A320neo, 20 A321ceo, 4 A330-200, 9 A330-300, 15 A350-900 et 7 A380 (5 à Emirates, 1 à Asiana Airlines et 1 à Qatar Airways). Ce record de 111 livraisons en un mois a permis de dire à Fabrice Brégier, le président de la division aviation commerciale, qu’Airbus est « prêt  pour une montée en cadence future » .

Sur la totalité de 2016, Airbus a remis à ses clients 688 avions : 545 monocouloirs (dont 68 A320neo), 66 A330, 49 A350 et 28 A380.

Fin 2016, le carnet de commandes global totalisait 6.874 appareils d’une valeur de 1.018 milliards de dollars aux prix catalogue.

Photo Airbus

 

5 commentaires sur “Airbus : un mois de décembre hors normes

    • Il est probable que ces 13 avions étaient sur le point d’être livrés, sans doute manquaient ils quelques équipements.
      Le renfort des équipes et des moyens a été anticipé depuis déjà plusieurs mois essentiellement dans les centres de livraisons de Toulouse et Hambourg. En effet de nombreux appareils sont déjà «finis» et sont parqués autour des usines Airbus dans l’attente de l’ultime étape : la livraison. Le process de production a en effet connu cette année un goulot d’étranglement en raison de problèmes rencontrés sur les moteurs Pratt & Whitney du nouvel A320 NEO et sur l’aménagement intérieur de l’A350 en raison du retard d’approvisionnement d’équipements de cabine de la part de fournisseurs comme Zodiac Aerospace.
      Résultat : un flot important d’avions (A320 NEO et A350) a été prêt quasiment en même temps provoquant un afflux au centre de livraisons.
      Une source de motivation :
      L’objectif fixé en interne en début d’année par la direction, déclenche le versement complet de partie de l’intéressement des salariés liée à la performance opérationnelle, s’élevant l’an dernier à 2.500 euros, l’intéressement tient compte de la réalisation d’objectifs financiers et opérationnels.

Laissez un commentaire