Ethiopian Airlines met le cap vers l’Asie

Ethiopian Airlines lancera en juin 2017 trois lignes vers l’Asie : Singapour, Jakarta et Chengdu. Des ouvertures qui suivent « une croissance rapide et rentable » en 2016, malgré un contexte « extrêmement difficile » , selon la compagnie aérienne.

Ethiopian Airlines est déjà présente en Asie, où elle dessert notamment la Chine, l’Inde, le Japon, la Malaisie, les Philippines et la Thaïlande – plus de destinations que n’importe quelle autre compagnie africaine. Les trois lancements annoncés dans autant de communiqués viennent compléter son réseau.

La ligne entre les aéroports d’Addis Abeba-Bole et Singapour-Changi sera réouverte le 2 juin 2017. Elle avait été interrompue en 2014 après seulement quelques mois d’opérations. Le service sera exploité cinq fois par semaine, tous les jours sauf mardi et samedi, avec un Boeing 787-8 Dreamliner continuant vers Kuala Lumpur (une destination existante). Ethiopian Airlines sera sans concurrence directe, Singapour étant reliée directement à l’Afrique uniquement par Singapore Airlines (Johannesburg, Le Cap) et Air Mauritius (île Maurice). Tewolde GebreMariam, le directeur général d’Ethiopian Airlines, souligne que la nouvelle route « servira le trafic croissant entre l’Afrique et Singapour » . Un partenariat avec Singapore Airlines, également membre de Star Alliance offrira les « meilleures correspondances possibles » au-delà de Singapour, selon le dirigeant.

Le 2 juin également, la compagnie commencera à relier son hub d’Addis Abeba à l’aéroport Jakarta-Soekarno Hatta, avec une escale à Bangkok (destination existante). Les vols seront assurés trois fois par semaine, lundi, mercredi et vendredi, en Boeing 787-8 et permettront aussi de renforcer la desserte de la capitale thaïlandaise. En revanche, Jakarta n’est pas reliée au continent africain actuellement. Avec ce nouveau service, « Ethiopian Airlines servira les cinq pays les plus peuplés de la planète » , souligne la compagnie, ajoutant : « Ethiopian Airlines travaille à relier l’Afrique aux principaux centres commerciaux dans le monde et Jakarta en Indonésie est l’un d’entre eux » .

Enfin, à partir du 3 juin, Ethiopian Airlines commencera à servir l’aéroport Chengdu-Shuangliu à raison de trois vols par semaine (lundi, mercredi, vendredi), toujours en 787-8. La ligne sera sans concurrence directe. La compagnie fait valoir que « Chengdu est un hub majeur d’Air China, notre partenaire de Star Alliance » , avec l’avantage d’offrir « des dizaines de destinations en correspondance dont Shenzhen, Kunming, Hangzhou, Xiamen, Wuhan, Changsha, et Urumqi » . Ethiopian Airlines est présente en Chine depuis 43 ans, et Chengdu deviendra sa cinquième destination dans le pays, après Beijing, Shanghai, Guangzhou et Hong Kong.

En dehors d’Asie, Ethiopian Airlines a précédemment annoncé l’ouverture fin mars 2017 d’Oslo en Norvège et de Victoria Falls au Zimbabwe.

Pour autant, « 2016 a été une année extrêmement difficile pour l’industrie africaine du transport aérien » , a souligné Tewolde GebreMariam en faisant le bilan de l’année écoulée. « Les pays exportateurs de produits de base en général et les pays africains exportateurs de pétrole en particulier ont été durement touchés par la baisse mondiale des prix. En conséquence, la demande de voyages aériens a été réduite et la pénurie de devises a gravement affecté la performance financière des compagnies aériennes sur le continent » , a expliqué le dirigeant.

Ethiopian Airlines indique cependant que 2016 a été pour elle « une nouvelle année de croissance rapide et rentable » , sans la chiffrer. La flotte s’est agrandie de 8 avions, et comprend maintenant des Airbus, grâce à la livraisons des premiers A350-900 (sur douze commandés), en plus des Boeing 737, 767, 777, 787 et Bombardier Q400. Au total, la compagnie exploite 82 appareils à fin décembre. En parallèle, six destinations ont été ajoutées au réseau en 2016, trois à l’international (Moroni aux Comores, Windhoek en Namibie et Newark aux États-Unis) et trois en Éthiopie (Hawassa, Kebridahar et Dembidolo).

Ethiopian Airlines, qui a célébré ses 70 ans l’année dernière, compte aujourd’hui 12.000 employés. Outre Addis Abeba, la compagnie exploite des hubs régionaux avec ses partenaires à Lomé (Togo) et Lilongwe (Malawi).

Photo Ethiopian Airlines