IAG veut lancer des vols long-courriers low-cost à Barcelone

International Airlines Group (IAG) a l’intention d’opérer dès l’été 2017 des vols à bas prix au départ de Barcelone vers des destinations aux États-Unis, en Amérique latine et en Asie.

Pour ce faire, la holding qui détient British Airways, Iberia, Vueling et Aer Lingus, compte baser à Barcelone deux Airbus A330 et table sur la création de 250 nouveaux emplois, selon la presse espagnole. Deux options sont envisagées : la création d’une nouvelle marque commerciale ou l’utilisation de l’une des compagnies existantes du groupe.

Dans cette dernière éventualité, British Airways, Iberia et Aer Lingus sont toutes les trois en lice tandis que Vueling resterait focalisée sur ses vols en Europe, a expliqué à La Vanguardia Willie Walsh, le directeur général d’IAG. « Avec deux avions, on peut lancer trois à quatre destinations et élargir ensuite le réseau » , a-t-il précisé. Le dirigeant a aussi indiqué que les destinations à l’étude comprennent Los Angeles et San Francisco aux États-Unis, Buenos Aires, La Havane et Santiago du Chili en Amérique latine ainsi que Tokyo en Asie. Les opérations sont prévues de commencer en juin 2017 tandis que les billets seront mis en vente en février ou mars pour les premières destinations.

Vueling est l’une des composantes clés de ce projet : transportant environ 15 millions de passagers par an à Barcelone, la low-cost permettrait d’alimenter les vols long-courriers depuis toute l’Europe. L’un des objectifs exprimés par Willie Walsh est d’exploiter la croissance de l’aéroport El Prat de Barcelone, qui a accueilli plus de 41,3 millions de passagers entre janvier et novembre, soit une hausse de 10,9% en un an. Le directeur général d’IAG écarte ainsi tout risque de concurrence interne avec Iberia, qui exploite ses vols long-courriers depuis Madrid. La compagnie espagnole poursuivra son développement en Amérique latine, a-t-il assuré.

Le projet fait figure de riposte à Norwegian Air qui a déjà annoncé le lancement de vols long-courriers au départ de Barcelone: à partir de juin 2017, la low-cost volera vers Los Angeles, San Francisco (Oakland), New York (Newark) et Miami (Fort Lauderdale), offrant au total 325.000 sièges pour sa première année d’opérations transatlantiques au départ d’Espagne.

Photo Iberia