Grève des PNC à Nantes : Volotea ne prévoit aucun impact sur ses vols

Volotea : Airbus A319

Le SNPNC/FO appelle les hôtesses et stewards (PNC) de Volotea basés à Nantes à faire grève les 24, 25 et 26 décembre prochains pour dénoncer les conditions de travail et de rémunération. La compagnie n’anticipe aucune répercussion sur son programme de vols.

Le SNPNC/FO a indiqué hier lundi qu’il demande aux hôtesses et stewards de la low-cost espagnole basés à l’aéroport Nantes-Atlantique de cesser le travail pour la période du 24 décembre 2016 à 00H01 jusqu’au 26 décembre 2016 à 23h59.

Le SNPNC/FO, qui se décrit comme « la seule organisation syndicale présente à Volotea en France » , dénonce les conditions de travail et de rémunération en vigueur sur la base de Nantes, notamment : « l’absence d’une grille de rémunération selon l’ancienneté et couvrant toute la carrière ; le paiement des heures supplémentaires en deçà des dispositions légales ; la faiblesse des primes d’entretien uniforme, d’astreinte et de Chef de cabine ; l’instabilité des horaires de travail ; et l’insuffisance de l’alimentation fournie pendant le service à bord » .

Dans un communiqué ce 20 décembre, Volotea assure que les opérations se dérouleront normalement « sans aucune répercussion sur les vols prévus sur ces trois jours » .

La compagnie ajoute : « Volotea respecte le droit du syndicat d’organiser une grève et précise que celle-ci ne devrait être suivie que par un nombre réduit d’une seule catégorie de salariés. La compagnie réalise régulièrement des études satisfaction auprès de tous ses employés et a obtenu dernièrement la note élevée de 8/10 avec un taux de participation de plus de 80%. Volotea met donc tout en œuvre pour satisfaire au mieux ses salariés et améliorer leurs conditions de travail » .

La compagnie rappelle aussi que depuis son arrivée en France en avril 2012, elle a créé plus de 250 nouveaux emplois directs, « tous établis sur le modèle social français » .

À Nantes-Atlantique en particulier, Volotea est devenue la première compagnie par le nombre de destinations et la troisième en termes de passagers, après le groupe Air France et easyJet. Elle base actuellement quatre Airbus A319.

Photo Volotea : Airbus A319