MH370 : l’épave n’est probablement pas dans la zone des recherches

© ATSB : zone des recherches en cours (en violet) et nouvelle zone identifiée comme la plus probable de contenir l'épave du vol MH370 (en orange)

L’épave du vol MH370 de Malaysia Airlines disparu en mars 2014 ne se trouve probablement pas dans la zone actuelle des recherches, a indiqué mardi le Bureau australien de la sécurité des transports (ATSB). Il recommande d’explorer une nouvelle zone sous-marine située plus au Nord.

Après deux ans de recherches infructueuses dans l’océan Indien et 145 millions de dollars dépensés, les experts en charge de l’enquête officielle ont admis qu’il n’y avait pratiquement aucune chance de retrouver l’épave du Boeing 777-200ER de Malaysia Airlines à l’intérieur de la zone actuelle des opérations sous-marines.

Alors que les 120.000 kilomètres carrés de cette zone ont été presque intégralement explorés, des experts australiens et internationaux se sont réunis du 2 au 4 novembre 2016 à Canberra pour faire le point sur les données disponibles.

Leur conclusion est que l’avion n’est probablement pas dans cette zone mais plutôt dans une nouvelle zone située immédiatement au Nord, a indiqué l’ATSB dans un rapport publié le 20 décembre.

Le groupe de travail réunissait notamment des spécialistes des accidents aériens, des communications par satellites, des océanographes, ainsi que des représentants de Boeing. Ces experts ont procédé à une analyse plus fine des communications automatiques entre l’avion et les satellites, qui a déjà permis de déterminer que le 777 s’est probablement abîmé dans l’océan Indien en descendant très rapidement sans avoir déployé ses volets, réduisant d’autant son parcours. Ils ont également étudié des modèles de dérive pour la vingtaine de débris retrouvés à ce jour.

Ainsi, les experts ont conclu qu‘il y a « une probabilité élevée que la zone sous-marine précédemment identifiée et explorée jusqu’à présent ne contienne pas l’épave » , note l’ATSB.

« Les participants se sont accordés sur la nécessité de rechercher une nouvelle zone d’environ 25.000 km² (bordée d’orange sur la carte ci-dessus, ndlr). Sur la base des analyses actuelles, ils ont conclu que toutes les zones présentant un intérêt auront été explorées si des recherches sont menées dans cette zone » , ajoute le rapport.

Reste à savoir si les gouvernements malaisien, chinois et australien seront d’accord pour poursuivre les recherches et engager de nouvelles dépenses. Les trois pays sont convenus que les recherches seront suspendues quand la zone actuelle aura été complètement explorée, à moins d’une nouvelle piste pour localiser précisément l’épave .

Le vol MH370 a disparu le 8 mars 2014 alors qu’il effectuait le vol Kuala Lumpur-Pékin avec 227 passagers et 12 membres d’équipage. Un rapport intermédiaire, publié le 8 mars 2015, a conclu à « un accident » . À ce jour, aucun élément n’a permis d’expliquer la disparition de l’avion.

Carte © ATSB : zone des recherches en cours (en violet) et nouvelle zone identifiée comme la plus probable de contenir l’épave du vol MH370 (en orange)

 

One thought on “MH370 : l’épave n’est probablement pas dans la zone des recherches

  1. 2 ans de recherche dans cette zone pour dire après que l’épave est probablement au nord de l’Océan Indien, c’est peut-être la fin des recherches…..

Comments are closed.