Lufthansa rachète la totalité de Brussels Airlines

Brussels Airlines : Airbus A330

Le groupe Lufthansa rachète pour 2,6 millions d’euros les 55% des parts de Brussels Airlines qu’il ne détenait pas encore. La compagnie belge sera placée sous l’ombrelle de la low-cost Eurowings. Le groupe allemand accroît sa flotte de 51 avions desservant 102 destinations, notamment en Afrique.

Le groupe Lufthansa a annoncé ce 15 décembre que son Comité exécutif a décidé hier d’exercer l’option d’achat pour les 55% des actions de Brussels Airlines n’étant pas en sa possession.

La transaction s’élève à 2,6 millions d’euros, montant qui sera transféré à un consortium de 30 actionnaires. Selon Reuters, ce prix relativement bas s’explique par le prêt de 45 millions d’euros accordé à Brussels Airlines par Lufthansa.

L’option d’achat sur les actions SN Airholding, la société mère de la compagnie belge, sera exercée d’ici le 31 décembre 2016 et sera finalisée début janvier 2017.

« À partir de 2018, Brussels Airlines sera entièrement intégrée au groupe Lufthansa et rejoindra le groupe Eurowings » , ont précisé Brussels Airlines et Lufthansa dans un communiqué commun.

Après l’acquisition, la compagnie belge opérera ainsi ses 23 destinations long-courriers ainsi que ses 79 destinations en Europe en tant que membre du groupe Eurowings. Brussels Airlines conservera sa marque, mais sera au fur et à mesure complétée par la mention « member of the Eurowings Group » .

Brussels Airlines dispose de 42 avions court-courriers et 9 long-courriers (Airbus A330). Des investissements à moyen terme sont prévus pour « améliorer l’efficacité de la flotte et augmenter la capacité sur le réseau court- et long-courrier » . Le groupe Lufthansa compte notamment poursuivre l’harmonisation de la flotte vers des Airbus A320 sur le réseau européen.

Carsten Spohr, le président-directeur général du groupe Lufthansa, a souligné que « la Belgique et surtout Bruxelles » sont « des marchés très attrayants qui complètent parfaitement notre offre au cœur de l’Europe. De plus, Brussels Airlines dispose d’une structure de coûts très compétitive et amène au groupe Lufthansa un réseau long-courrier bien établi, surtout à destination de l’Afrique » .

Au cours des trois dernières années, Brussels Airlines a réduit ses coûts de 15%. Pour l’exercice 2015, elle a dégagé un bénéfice d’exploitation de 43,4 millions d’euros. Lufthansa espère que l’intégration complète de Brussels Airlines génèrera des synergies à hauteur de plusieurs dizaine de millions d’euros par an.

En outre, la compagnie belge sera destinée à « jouer un rôle important » dans le développement de Eurowings. Rappelons que la flotte de cette dernière, qui comprend aujourd’hui 90 appareils, se verra également attribuer 35 avions d’airberlin l’année prochaine.

Carsten Spohr rejoindra le conseil d’administration de SN Airholding en tant que co-président, aux côtés du Vicomte Etienne Davignon. Bien qu’au cours de l’année 2017, Lufthansa détiendra la majorité au sein de ce conseil d’administration, le conseil décidera par consensus pendant cette période. Le comité de direction de Brussels Airlines demeure inchangé sous la présidence de son directeur général Bernard Gustin. En outre, un conseil consultatif sera créé et soutiendra le processus d’intégration.

lufthansa_brussels_airlines_reseau

Visuels Brussels Airlines / Lufthansa

Un commentaire sur “Lufthansa rachète la totalité de Brussels Airlines

Laissez un commentaire