L’aéroport de Rennes passe le cap des 600.000 passagers

© Aéroport de Rennes (août 2016)

Le 9 décembre, l’aéroport de Rennes a franchi pour la première fois de son histoire le cap des 600.000 passagers. C’est le plus haut niveau de trafic jamais enregistré pour la plateforme bretonne, dont la fréquentation est en hausse de 18,4% depuis le début de l’année.

Ce vendredi, l’aéroport Rennes-Bretagne a célébré le cap symbolique des 600.000 passagers annuels en mettant à l’honneur les passagers qui se sont vus offrir une collation avant d’embarquer.

Le précédent record de fréquentation datait de 2015 avec 540.018 passagers accueillis à la fin de l’année.

Depuis 2010, l’activité de la plateforme est très dynamique et augmente de plus de 6% par an, soit deux fois plus vite que la moyenne des aéroports en France.

En 2016, le trafic progresse de 18,4% grâce à l’ouverture de sept nouvelles lignes aériennes régulières et une ligne charter.

La croissance est particulièrement forte vers l’Europe, en hausse de 44% depuis janvier. Cinq nouvelles lignes européennes ont été lancées cette année : Amsterdam par Air France, Madrid par Iberia Express, Londres City et Birmingham par Flybe, Londres Gatwick par Vueling et Fuerteventura par TUI. L’aéroport de Rennes dessert désormais quatorze destinations en Europe en direct, soit neuf de plus qu’en 2010. Le trafic européen représente aujourd’hui plus d’un tiers de l’activité de la plateforme.

Au plan national, onze lignes directes sont opérées au départ de Rennes. Deux nouvelles dessertes vers Marseille et Nice ont été ouvertes cette année par la compagnie Volotea. À fin novembre, le trafic domestique atteint 387.705 passagers et augmente de 9,3% par rapport à l’an dernier.

Au total, l’Aéroport de Rennes compte désormais huit compagnies aériennes régulières et vingt-cinq destinations desservies en direct. Sept nouvelles dessertes ont été ouvertes en 2016 et deux compagnies aériennes supplémentaires sont arrivées à Rennes.

L’aéroport estime qu’il présente encore « un fort potentiel de développement » grâce à sa situation « sur un territoire en pleine croissance » . La zone de chalandise couvre un bassin de population de 3,3 millions d’habitants (sur les départements 35, 22, 56, 50 et 53) « en forte demande de départs de proximité » .

« Un grand nombre de destinations sont encore à développer pour répondre aux besoins de la population locale : 65% des passagers de la Région partent de Paris par manque de vols au départ de Rennes » , explique l’aéroport.

Photo © Aéroport de Rennes (août 2016)

Laissez un commentaire