Norwegian annonce une nouvelle phase d’expansion transatlantique

CC Norwegian Air : Boeing 787-9 Dreamliner

Après avoir attendu trois ans l’autorisation de desservir le territoire des États-Unis avec sa filiale irlandaise, Norwegian Air a annoncé une série d’initiatives visant à développer ses opérations entre les deux rives de l’Atlantique. L’année prochaine, la low-cost augmentera de 55% ses vols entre Londres-Gatwick et les États-Unis, ouvrira trois bases de pilotes sur le territoire américain et lancera des vols transatlantiques depuis l’Irlande.

Au départ de Londres-Gatwick, la compagnie va passer de 22 à 34 vols par semaine vers les États-Unis en 2017. Elle ajoutera deux vols par semaine vers Los Angeles, un vol par semaine vers Fort Lauderdale, deux vols par semaine vers Oakland, un vol par semaine vers Orlando, et six vols par semaine vers New York-JFK. Avec ceci, Los Angeles sera servie à raison d’un vol par jour à compter du 15 avril ; Fort Lauderdale, à raison de deux vols par semaine à partir du 17 avril ; Oakland, à raison de trois vols par semaine dès le 18 avril ; Orlando, à raison de trois vols par semaine à compter du 20 avril ; et New York, à raison de treize vols par semaine à partir du 10 août 2017.

« Nos vols vers les États-Unis sont plus populaires que jamais et la demande des clients montre que le low-cost long-courrier est là pour durer. En élargissant le nombre de vols transatlantiques depuis Gatwick, nous offrons aux touristes et aux voyageurs d’affaires plus de flexibilité, davantage de tarifs attractifs et des horaires plus pratiques » , affirme dans un communiqué Thomas Ramdahl, le directeur commercial de Norwegian.

Autre volet de cette expansion, la compagnie va ouvrir trois bases de pilotes aux États-Unis avec l’objectif d’embaucher localement « au moins » 150 navigants en 2017, s’ajoutant aux 500 hôtesses et stewards déjà basés à Fort Lauderdale et New York-JFK. La première de ses bases de pilotes ouvrira à Fort Lauderdale où deux Boeing 787 seront stationnés dans le courant de l’année prochaine. Les deux autres bases seront situées « dans les régions de New York et de Boston » . Sans préciser les aéroports, Norwegian compte y stationner quatre des premiers Boeing 737 MAX dont elle prendra livraison en 2017.

« Ce nouveau type d’avion exploitera des vols transatlantiques depuis le Nord-Est des États-Unis vers l’Europe et ouvrira au cours des prochaines années une pléthore d’itinéraires et de destinations actuellement non desservis » , annonce la compagnie.

Enfin, après avoir reçu l’autorisation de desservir le territoire américain avec sa filiale irlandaise, Norwegian confirme le lancement à l’été 2017 de liaisons reliant Cork et Shannon à la côte Est des États-Unis. Ces ouvertures seront détaillées début 2017.

Norwegian opère aujourd’hui une flotte de 118 appareils, vouée à s’agrandir rapidement. Le carnet de commandes comprend 260 autres avions (Airbus A320neo, A321LR, Boeing 737-800, 737 MAX 8 et 787). Rien que pour l’année prochaine, la compagnie attend 32 livraisons dont neuf 787, six 737 MAX 8 et dix-sept 737-800.

Norwegian propose actuellement un total de 45 routes vers les États-Unis, dont 38 depuis l’Europe et 7 au départ des Antilles françaises (en incluant la liaison Fort Lauderdale-Guadeloupe qui ouvrira le 17 décembre). Pour l’année prochaine, elle a déjà annoncé le lancement d’Oakland-Copenhague (28 mars); Los Angeles-Barcelone (5 juin); Newark-Barcelone (6 juin); Oakland-Barcelone (7 juin); Fort Lauderdale-Barcelone (22 août) et Orlando-Paris (31 Juillet).

Photo CC Norwegian Air : Boeing 787-9 Dreamliner