Emirates tire un bilan positif de sa ligne Dubaï-Lyon

Emirates Boeing 777-300ER photographed on August 17, 2015 from Wolfe Air Aviation's Lear 25B.

Quatre ans après l’avoir lancée, Emirates Airline a tiré un bilan positif de sa ligne vers Lyon qui lui a permis de transporter près de 650.000 passagers. La compagnie est aujourd’hui désireuse de passer à un vol quotidien.

Inaugurée le 5 décembre 2012, la liaison Dubaï-Lyon a vu Emirates transporter 646.432 passagers avec 2.035 vols. La compagnie opère 5 fréquences par semaine, en déployant aujourd’hui un Boeing 777-300ER après avoir changé d’équipement à deux reprises pour augmenter la capacité.

Dans un communiqué, la compagnie tire « un bilan positif » de ses quatre ans de présence à Lyon et se dit confiante dans l’attractivité de la région, qui n’attire pas que des investisseurs, mais aussi les touristes. Depuis 2012, elle constate une hausse de la demande depuis l’Asie et l’Océanie avec notamment +32% de touristes japonais et +26% de touristes australiens en 2013.

Emirates indique aussi qu’en 2011, avant son arrivée, 2.213 personnes s’étaient rendues à Dubaï depuis Lyon. En 2016, ce chiffre est passé à 12.566 passagers, dont 82% sur ses vols.

Au-delà de son hub de Dubaï, la compagnie connecte les habitants de la région de Lyon à son réseau de 154 destinations dans 83 pays à travers le monde.

« Cela représente autant de nouvelles possibilités offertes aux acteurs de l’économie lyonnaise pour développer leurs activités en gagnant de nouveaux marchés. Cette liaison facilite les échanges avec le reste du monde, renforce l’attractivité du bassin économique lyonnais et s’inscrit pleinement dans la volonté de la région d’accroître son rayonnement à l’international » , fait valoir Emirates.

En plus des vols passagers, la compagnie opère également un vol tout-cargo par semaine en Boeing 777. Elle indique avoir transporté 26.300 tonnes de fret sur la ligne Lyon-Dubai depuis 2012.

Outre le développement du trafic, Emirates souligne qu’elle « investit massivement » en France et génère plus de 22.500 emplois indirects dans tout le pays. Ces investissements s’étendent du secteur aéronautique avec l’acquisition d’appareils (Airbus) ou de sièges (Zodiac), jusqu’au secteur vinicole avec des achats dans le bordelais, le lyonnais et la Bourgogne notamment, en plus de ses opérations vers Lyon, Paris (20 vols hebdomadaires) et Nice (7 vols par semaine).

Avec ce bilan, Emirates aimerait passer à un vol quotidien entre Dubaï et Lyon, pour répondre à la demande des acteurs économiques de la région lyonnaise. Avant cela, il faudrait que le gouvernement français accepte d’augmenter les droits de trafic. Cependant, aucune négociation n’est en cours pour le moment, comme l’explique dans une interview à Lyon-Capitale Thierry de Bailleul, directeur général d’Emirates France. Il dénonce un « protectionnisme contre-productif » . Selon lui, le dossier pourrait être « clarifié » avec la privatisation des aéroports de Lyon.

Emirates : quatre ans de présence à Lyon - Infographie

Emirates : quatre ans de présence à Lyon – Infographie

Photo Emirates : Boeing 777-300ER

 

One thought on “Emirates tire un bilan positif de sa ligne Dubaï-Lyon

Comments are closed.