BEA : perte de séparation entre un 787 de KLM et un A320 d’IndiGo

KLM : Boeing 787-9 survolant Amsterdam - © KLM

Un Boeing 787-9 de KLM Royal Dutch Airlines et un Airbus A320 d’IndiGo ont volé trop près l’un de l’autre dans l’espace aérien de l’Inde le 2 novembre. Les autorité indiennes ont ouvert une enquête à laquelle participe le Bureau d’Enquêtes et d’Analyses français (BEA).

Le 787-9 de KLM (immatriculé PH-BHG) opérait le vol KL811 d’Amsterdam à Kuala Lumpur. L’A320 d’IndiGo (VT-IFO) effectuait le vol 6E977 de Delhi à Bangalore.

Le 787 était en croisière à 35.000 pieds près de Jaipur, suivant la route L333, tandis que l’A320 était en montée vers ce même niveau évoluant sur la route ATS Q23. Leurs trajectoires se sont croisées avec une séparation réduite à 61 mètres en vertical (et 6,6 kilomètres en latéral).

Les pilotes du 787 ont gardé le cap mais ont grimpé du niveau 353 au niveau 360, apparemment après avoir reçu une alerte du système TCAS. De même, l’A320 est descendu du niveau 342 au niveau 340. Ces actions ont permis de rétablir la séparation verticale, selon les autorités indiennes. Les deux avions se sont ensuite posés en toute sécurité à leur destination.

Cette perte de séparation est qualifiée d’incident « grave » par le BEA. La presse généraliste néerlandaise a relaté l’affaire, le Telegraaf allant jusqu’à titrer « des passagers de KLM échappent de peu à la mort » . La compagnie aérienne a été amenée à réagir.

Dans une déclaration publiée le 25 novembre, KLM explique que « les avions commerciaux sont équipés d’un système qui met en garde les pilotes quand un autre avion se rapproche. Si nécessaire, ce système donne également l’instruction aux pilotes de modifier la trajectoire de vol afin de maintenir une distance suffisante entre les appareils. Dans ce cas, le système de l’avion de KLM a simplement prévenu qu’un autre aéronef approchait, mais le commandant de bord n’a pas eu à modifier la trajectoire de vol. La sécurité des passagers et de l’équipage n’a été compromise à aucun moment. La raison pour laquelle les vols étaient plus proches que d’habitude fait l’objet d’une enquête des autorités indiennes. Naturellement, KLM participe à cette enquête » .

kl_6e_perte_separation

Sources / visuels : Aviation Safety Network / BEA / KLM

2 thoughts on “BEA : perte de séparation entre un 787 de KLM et un A320 d’IndiGo

Comments are closed.