Aeroflot veut accélérer sa croissance

Airbus A320 d'Aeroflot au décollage - CC BY-SA 2.0 Maarten Visser

Le groupe Aeroflot a revu à la hausse ses ambitions : il vise maintenant à transporter 66 millions de passagers d’ici 2021 avec une flotte de 380 avions.

« Il a été décidé d’accélérer la croissance du groupe Aeroflot » , a annoncé celui-ci à l’issue d’une réunion de son Conseil d’administration le 24 novembre. La stratégie s’appuiera sur deux piliers : le développement du low-cost avec Pobeda et du trafic international en correspondance avec la compagnie aérienne Aeroflot.

À cette occasion, plusieurs objectifs ont été révisés, notamment ceux concernant le trafic passagers. Ainsi, le groupe prévoit de transporter d’ici 2021 un total de 66 millions de voyageurs avec ses différentes filiales, dont 41,8 millions pour Aeroflot.

Cet objectif correspond à une croissance de 67,5% en six ans : le groupe a transporté 39,4 millions de passagers en 2015, dont 26,1 millions avec Aeroflot.

L’augmentation du trafic sera portée par celle de la flotte, avec un objectif de 380 avions en 2021. C’est exactement cent de plus qu’au 31 août 2016.

« La stratégie de développement de la flotte suppose une augmentation de la part des avions russes » , précise Aeroflot. Le groupe entend conclure des contrats pour 50 Sukhoi Superjet SSJ100 et 50 Irkut MC-21 (concurrent des Airbus A320neo et Boeing 737 MAX).

En parallèle, Aeroflot a également décidé d’améliorer ses systèmes comptables et informatiques. « À partir de maintenant, les principales priorités dans le domaine informatique sont le Big Data, les applications mobiles et les projets innovants » , indique le communiqué.

Des initiatives sont également envisagées pour accroître la compétitivité du groupe sur ses différents marché, augmenter l’efficience opérationnelle, développer les services connexes et le B2B.

Enfin, le groupe confirme sa stratégie multimarque. Celle-ci « répond aux besoins de tous les segments de marché. Parallèlement, le positionnement stratégique des compagnies aériennes leur permet de prendre en compte les besoins spécifiques des segments cibles, évitant ainsi la concurrence au sein du groupe » , explique-t-il.

Le groupe comprend les compagnies aériennes Aeroflot (basée à Moscou-Cheremetievo), Rossiya Airlines (Saint-Pétersbourg, incluant aussi Orenair et Donavia), Aurora (Extrême-Orient) et la low-cost Pobeda (Moscou-Vnukovo),

Photo Airbus A320 d’Aeroflot au décollage – CC BY-SA 2.0 Maarten Visser