Air France-KLM convertit un septième 787-10

Visualisation d'un 787-10 en livrée Boeing - © Boeing

Air France-KLM a converti un septième 787-9 en 787-10 sur sa commande existante de 25 Dreamliners auprès de Boeing.

Cet ajustement du plan de flotte apparaît dans la dernière mise à jour du carnet de commandes de l’avionneur américain, publiée au début du mois. Ni Air France-KLM ni Boeing n’ont fait de commentaires depuis lors. Le 787-10 est affiché à 306,1 millions de dollars l’unité au catalogue du constructeur, contre 264,6 millions de dollars pour le 787-9 (prix 2016).

En décembre 2011, Air France-KLM a commandé 25 787-9 (plus autant d’options) directement à Boeing. En août 2015, six de ces appareils ont été convertis en 787-10, destinés à KLM. Ces appareils sont livrables à partir de 2020.

L’affectation du septième 787-10 à Air France ou KLM n’est pas précisée dans les données publiées par Boeing, pas plus que la date de livraison.

Le 787-10 est la version allongée du 787-9. Les deux modèles partagent 95% d’éléments communs. Le 787-10 disposera d’une capacité supérieure au 787-9 (330 passagers en aménagement bi-classe, contre 290 passagers), mais aussi d’une autonomie moins importante (11.910 kilomètres au lieu de 14.140 kilomètres).

Le 787-10 est actuellement en cours de développement. L’assemblage final du premier prototype est prévu de commencer prochainement dans le centre de Boeing à North Charleston, en Caroline du Sud (Etats-Unis), où seront d’ailleurs produits tous les exemplaires de cette variante. Le premier vol d’essai doit avoir lieu en 2017. La livraison du premier appareil de série est programmée pour 2018, auprès de United Airlines.

Air France-KLM a par ailleurs commandé douze 787-9 au loueur ILFC (Aer Cap). Aucune modification de ce contrat n’a été annoncée à ce jour.

Air Info comprend que le groupe doit recevoir à présent un total de trente 787-9 et sept 787-10.

Visualisation d’un 787-10 en livrée Boeing : © Boeing