Thai Airways : nouveautés hivernales et résultats en amélioration

© C. Alloing : vol inaugural de l'A350-900 de Thai Airways https://www.flickr.com/photos/bycac/28369634102/in/dateposted/

Dans le cadre de son programme hiver 2016-2017, Thai Airways International ouvre deux nouvelles lignes, Bangkok-Moscou et Phuket-Francfort. Les fréquences sont renforcées vers plusieurs destinations européennes et asiatiques. L’Airbus A350 est déployé vers Rome, Milan et Singapour et l’A380 vers Osaka. Au troisième trimestre, la compagnie a réduit de 80,3% sa perte opérationnelle et enregistre une croissance de 7,6% de son trafic passagers. 

La compagnie nationale thaïlandaise a présenté le 18 novembre son programme de vols pour la période du 30 octobre 2016 au 25 mars 2017. Son président, Charamporn Jotikasthira, a expliqué que celui-ci visait « à répondre à la demande des passagers » et à « créer une plus grande connectivité régionale » .

Interrompue il y a plusieurs saisons, la ligne entre Bangkok et Moscou–Domodedovo sera réouverte le 15 décembre 2016 avec quatre vols par semaine en Boeing 777-200ER. La route Bangkok-Phuket-Francfort a été inaugurée au début de la saison hiver avec trois rotations hebdomadaires en 777-300ER.

Concernant les augmentations de fréquences, les lignes triangulaires Bangkok-Copenhage-Phuket-Bangkok et Bangkok-Stockholm-Phuket-Bangkok, toutes deux opérées sur 777-300ER, passent à deux vols par semaine à compter des 9 et 10 décembre 2016 respectivement. La desserte de Londres-Heathrow est portée à 14 vols par semaine, au lieu de 12, dont sept en A380 et sept autres en 777-300ER. Bangkok-Oslo passe à 7 vols par semaine en 777-300ER, au lieu de 5 ; Bangkok-Bruxelles à 4 vols par semaine en 777-300ER, au lieu de 3 ; Bangkok-Manille à 14 vols par semaine à compter du 1er décembre 2016, au lieu de 10, en 777-200ER et 777-200 ; et Bangkok-Dhaka à 11 vols par semaine à partir du 1er janvier 2017, au lieu de 7, en 777-200ER et 777-200.

La compagnie déploie désormais l’Airbus A350-900 sur les routes Bangkok-Rome (quatre vols par semaine) et Bangkok-Milan (trois vols par semaine). Thai Airways comptait opérer le nouveau long-courrier vers Melbourne mais l’autorité de l’aviation civile australienne n’a toujours pas délivré son accord. L’appareil est également utilisé sur certaines vols entre Bangkok et Singapour.

Enfin, à compter du 16 janvier 2017, l’A380 sera positionné sur les vols TG672/TG673 entre Bangkok et Osaka.

Des résultats en amélioration

Thai Airways débute ce programme hivernal sous de bons auspices. Elle a réduit sa perte opérationnelle à 836 millions de bahts (22,2 millions d’euros) au troisième trimestre 2016, une amélioration de 80,3% en comparaison d’un an plus tôt. La compagnie poursuit son plan de restructuration. Sur les neuf premiers mois de l’année, elle réalise un bénéfice opérationnel de 4,56 milliards de bahts (121 millions d’euros), au lieu d’une perte de 4,53 milliards de bahts (120 millions d’euros) sur la même période de 2015.

Thai Airways envisage maintenant de passer à une nouvelle étape de sa restructuration pour « une croissance durable » à partir de 2017. Elle va rénover les produits et les équipements de bord de six Boeing 777-200ER. Au cours du troisième trimestre, elle a pris livraison d’un premier Airbus A350-900 et retiré un 777-200. La flotte compte ainsi 94 appareils au 30 septembre, soit un de moins qu’à la même date de 2015. En revanche, l’utilisation du parc a été optimisée, chaque avion volant en moyenne 11,6 heures par jour au lieu de 10,8 heures par jour l’année dernière. La compagnie a transporté 5,5 millions de passagers sur le troisième trimestre, soit une croissance de 7,6% par rapport à 2015.

Photo © C. Alloing : vol inaugural de l’A350-900 de Thai Airways