United convertit des 737 MAX et lance un tarif des plus basiques

Aero Icarus CC BY-SA 2.0 : Boeing 737-800 de United à Los Angeles https://commons.wikimedia.org/wiki/File:United_Airlines_Boeing_737-800;_N12216@LAX;10.10.2011_622ge_(6414422745).jpg?uselang=fr

United Airlines a présenté mardi 15 novembre une série d’initiatives stratégiques pour améliorer ses performances financières. La compagnie va convertir une commande récente de 65 Boeing 737-700 en quatre 737-800 et 61 737 MAX. Elle lance un nouveau tarif « Basic Economy » imposant aux voyageurs un seul bagage à main qui doit pouvoir se glisser sous le siège.

United va quelque peu différer la livraison de ses monocouloirs. Les 65 737-700 (dont quarante ont été commandés en janvier et 25 en mars derniers) étaient livrables à partir de la mi-2017. Après la conversion de cette commande, les quatre 737-800 sont livrables l’année prochaine mais les dates de livraison des 61 737 MAX restent à déterminer, comme leur variante. La compagnie explique qu’elle entend ainsi réduire ses dépenses en capital d’environ 1,6 milliard de dollars jusqu’en 2018  tout en profitant « de l’efficience énergétique supérieure des MAX »  .

En parallèle, United a aussi annoncé qu’elle allait commander directement 24 Embraer 175 au constructeur, au lieu de les prendre en location dans le cadre d’un contrat d’achat de capacité tel que prévu initialement. Ces appareils seront loués à des compagnies tierces qui opèrent sous le nom de United Express.

« Le remaniement de notre carnet de commandes favorise la croissance des bénéfices à travers nos investissements » , a assuré Andrew Levy, le directeur financier.

Plus globalement, les autres initiatives présentées lors de la journée investisseurs du 15 novembre sont destinées à améliorer la connectivité du réseau et la gestion des revenus ainsi qu’à élargir l’offre de produits. United espère que cette stratégie améliore ses bénéfices de 4,8 milliards de dollars d’ici 2020.

Dans ce cadre, la compagnie va introduire début 2017 un tarif « Basic Econony » pour des voyages à partir du 2ème trimestre 2017. Ce tarif permettra aux voyageurs « de bénéficier des prix les plus bas jusqu’à leur destination » , selon United, mais avec quelques contraintes : les passagers ne pourront emporter qu’un unique bagage à main qui devra pouvoir se glisser sous le siège, soit d’une dimension n’excédant pas 22 cm x 25 cm x 43 cm. « Ce nouveau tarif offre aux clients et aux employés l’avantage de simplifier le processus d’embarquement, car moins de passagers apporteront des sacs à main à bord » , explique la compagnie. De plus, les clients choisissant ce tarif se verront attribuer leur siège lors de l’enregistrement, si bien que les familles ou les amis ne sont pas assurés d’être assis ensemble. Ils embarqueront dans le dernier groupe (groupe 5). En revanche, ils bénéficieront du même service à bord en termes de restauration, de divertissement ou de Wi-Fi.

United prévoit également d’optimiser son réseau, notamment en améliorant les plages horaires sur ses hubs de Chicago, Houston et Newark.

De plus, la compagnie va améliorer son système de gestion des recettes afin de prévoir plus précisément la demande et maximiser la rentabilité de chaque vol. Elle s’attend à ce que ces améliorations génèrent 900 millions de dollars de recettes supplémentaires d’ici 2019.

Photo Aero Icarus CC BY-SA 2.0 : Boeing 737-800 de United à Los Angeles