ANA opère à nouveau l’Airbus A321

ANA : Airbus A321

Huit ans après avoir retiré le type, All Nippon Airways (ANA) est redevenue opératrice de l’Airbus A321, avec un premier exemplaire qui vient de rejoindre sa flotte sur un total quatre commandés.

ANA a pris officiellement livraison de cet appareil le 27 octobre et l’a accueilli sur sa base de Tokyo-Haneda le 31 du même mois, après un vol de convoyage en provenance d’Hambourg. La mise en service commercial est intervenue le 12 novembre sur la Ligne Haneda-Miyazaki. Depuis lors, cet A321 immatriculé JA111A (MSN 7346) est exploité sur le réseau domestique de la compagnie, au départ d’Haneda vers Hiroshima, Takamatsu et Kagoshima notamment.

ANA a retenu une configuration bi-classe permettant de transporter jusqu’à 194 passagers, dont 8 en Premium et 186 en Économie. Les sièges dans les deux classes sont fournis par Recaro et disposent d’une prise USB pour recharger les appareils électroniques. Les voyageurs peuvent accéder à Internet durant le vol via un réseau Wi-Fi.

L’appareil est équipé de deux moteurs CFM International CFM56-5B3. Il est surtout le premier A321 équipé de Sharklets à rentrer en service aux couleurs d’une compagnie aérienne japonaise.

ANA a commandé en avril 2015 quatre A321, les trois suivants étant livrables d’ici mars 2017. Elle redevient ainsi opératrice de l’A321, un type dont elle avait exploité jusqu’à sept exemplaires (sans Sharklets) sur ses lignes intérieures entre avril 1998 et février 2008. Néanmoins, avant l’arrivée du nouvel A321, elle opérait déjà des monocouloirs d’Airbus, son parc comprenant aujourd’hui dix A320.

ANA doit également prendre livraison de sept A320neo, livrables entre les exercices 2016 et 2018. Le premier d’entre eux vient d’ailleurs de recevoir sa livrée. Un peu plus tard, 26 A321neo rejoindront sa flotte entre les exercices 2017 et 2023. Les monocouloirs de nouvelle génération seront équipés de moteurs Pratt & Whitney PW1100G-JM.

Photo ANA : Airbus A321