easyJet : le bénéfice annuel chute de près de 28%

easyJet : Airbus A320

easyJet enregistre pour son exercice 2015-2016 un bénéfice avant impôt de 495,6 millions de livres sterling (574 millions de l’euros), en baisse de 27,9% en comparaison de l’année dernière. La low-cost estime qu’elle a fait preuve de résilience « dans un contexte difficile » .

easyJet a publié aujourd’hui 15 novembre les résultats pour l’année se terminant le 30 septembre 2016. Son bénéfice avant impôt se situe dans le haut de la fourchette qu’elle avait annoncée début octobre. Le chiffre d’affaires est quasiment stable (-0,4 %), atteignant 4,669 milliards de livres. « easyJet a mené à bien une performance résiliente en 2016, faisant face à de nombreux challenges, dont une série d’évènements extraordinaires et des variations défavorables du taux de change » , explique dans un communiqué Carolyn McCall, la directrice générale.

La compagnie estime que les « évènements externes sans précédent » ont impacté le bénéfice avant impôt de près de 150 millions de livres et  les « mouvements du taux de change défavorables » de 88 millions. Après le vote des citoyens britanniques en faveur du Brexit, la livre sterling a chuté face à l’euro, impactant la rentabilité des opérations.

easyJet a transporté 73,1 millions de passagers en un an, une hausse de 6,6 % par rapport à l’année précédente. Un « nombre record » de voyageurs « ont pu profiter de tarifs à la baisse pour la troisième année consécutive » , précise Carolyn McCall. La dirigeante note également une augmentation du nombre de passagers fidèles (54 millions en 2016 soit 21 millions de plus qu’il y a 5 ans).

Le taux de remplissage est lui aussi le plus haut jamais enregistré, à 91,6 % (+0,1 point par rapport à 2015). La compagnie explique qu’elle a stimulé la demande même dans les marchés difficiles.

Malgré les incertitudes liées au Brexit, « près de la moitié de notre croissance l’an prochain se fera au Royaume-Uni » , annonce Carolyn McCall. easyJet va également se développer de façon « significative » en Suisse, en France et en Italie. Elle prévoit une « croissance à deux chiffres » sur les aéroports de Londres, Manchester, Venise, Berlin et Amsterdam.

Sur la marché français en particulier, easyjet a annoncé il y a deux semaines la poursuite de sa croissance. Elle compte offrir dans l’Hexagone 1,5 million de sièges supplémentaires en 2017 grâce notamment à l’arrivée de deux Airbus A320 qui rejoindront l’une ou l’autre de ses cinq bases opérationnelles.

Au 30 septembre 2016, la flotte totale d’easyJet atteint 257 appareils, contre 241 un an plus tôt. Parmi ceux-ci, 144 sont des Airbus A319 et 113 des A320. La compagnie a commandé 130 A320neo livrables à partir de l’année prochaine (plus 100 droits d’achat non exercés à ce jour).

Photo easyJet : Airbus A320