LATAM airlines évolue vers un modèle low-cost pour ses vols domestiques

Airbus : premier A320neo de LATAM Airlines

LATAM Airlines va mettre en place une nouvelle structure tarifaire pour ses vols intérieurs en Argentine, au Brésil, au Chili, en Colombie, en Équateur et au Pérou. Avec ce nouvelle modèle qui s’apparente au low-cost, le groupe espère augmenter de 50% son trafic sur ces différents marchés d’ici 2020.

Présenté dans plusieurs communiqués le 9 novembre, le nouveau modèle se traduira pas des tarifs jusqu’à 20% inférieurs à aujourd’hui. Les passagers pourront ensuite choisir les options qui les intéressent, comme un bagage enregistré, le choix du siège à la réservation, la possibilité d’annuler ou de modifier la réservation. À bord, l’offre de restauration sera élargie. Cependant, le système de divertissement en streaming, qui est déjà disponible sur les vols régionaux, restera gratuit.

Ce projet sera mis en oeuvre progressivement pays par pays à partir du premier semestre 2017. « Notre objectif est que les prix des billets continuent de baisser pour que de nouvelles personnes puissent accéder au transport aérien ou voyager plus fréquemment » , explique Enrique Cueto, le directeur exécutif du premier groupe aérien d’Amérique latine. Selon lui, le marché dans la région offre encore « un fort potentiel de croissance » , étant moins développé qu’aux États-Unis ou en Europe. « Pour cette raison, nous projetons que notre nouveau modèle permettra d’augmenter jusqu’à 50% le nombre de passagers sur les routes domestiques d’ici 2020 » , assure-t-il.

Le programme vise également « à satisfaire les besoins des passagers d’aujourd’hui » qui veulent « personnaliser leur expérience de voyage » et « ne payer que pour les services dont ils ont besoin » , poursuit le dirigeant.

Sur le plan financier, LATAM Airlines espère avec ce nouveau modèle « améliorer sa compétitivité » et « assurer la durabilité » de son réseau domestique sur le long-terme. Il évoque un contexte « de pressions concurrentielles de la part de différents acteurs dans la région, y compris les opérateurs low-cost » .

Ainsi, la mise oeuvre de ce programme « nécessitera de poursuivre les efforts en matière de réduction des coûts » , prévient LATAM Airlines. Le groupe compte notamment réduire les frais de vente et de distribution, optimiser l’utilisation de la flotte, augmenter la productivité et simplifier les fonctions de back-office. En parallèle, il espère que la personnalisation des services proposés aux clients permettra de générer des revenus supplémentaires. De nouvelles initiatives sont prévues sur le digital.

La nouvelle structure tarifaire pour les vols intérieurs concernera 78% des passagers transportés par LATAM Airlines et 45% de sa capacité totale. Le groupe est né de la fusion en 2012 de LAN Airlines (Chili) et TAM Airlines (Brésil). Les deux compagnies opèrent sous le même nom depuis cette année.

Photo Airbus : premier A320neo de LATAM Airlines