Emirates : le bénéfice chute de 75% au 1er semestre

Emirates : aéroport de Dubai-International

Emirates Airline a annoncé mercredi une baisse de 75% de son bénéfice au premier semestre, citant « un environnement opérationnel difficile » .

La compagnie aérienne a publié le 9 novembre un bénéfice net de 214 millions de dollars pour le premier semestre de son exercice 2016-2017, en baisse de 75% en comparaison de la même période de 2015, qui figurait cependant parmi ses meilleurs résultats semestriels.

Le chiffre d’affaires entre le 1er avril et le 30 septembre 2016 s’établit à 11,4 milliards de dollars, en baisse de 1%. « Cela est dû à l’environnement monétaire défavorable – où le dollar américain a continué de se renforcer contre la plupart des autres grandes devises; et à une concurrence accrue entraînant une baisse des prix des billets d’avion » , explique la compagnie. Elle se dit également impactée par une baisse de la demande liée au « malaise économique en cours » et à « des inquiétudes pour la sécurité sur des marchés clés« , ainsi que par la situation de plusieurs pays africains dont les devises ont été dévaluées.

« Les perspectives économiques moroses dans le monde semblent être la nouvelle norme, sans signe d’amélioration immédiate en vue » , prévient Sheikh Ahmed bin Saeed Al Maktoum, le président d’Emirates Group.

La compagnie a transporté 28 millions de passagers au premier semestre, une hausse de 9% en un an. Mais le coefficient d’occupation des sièges recule de 3 points de pourcentage et s’établit à 75,3%.

Les coûts opérationnels sont en augmentation de 5% pour une capacité en hausse de 9%. La facture carburant est en diminution de 10%. Ce poste reste la principale source de dépenses de la compagnie basée à Dubai. Le carburant représente 24% de ses coûts opérationnels, contre 28% un an plus tôt.

Seize gros-porteurs ont rejoint la flotte (huit Airbus A380 et huit Boeing 777) et vingt autres sont attendus d’ici fin mars 2017. En parallèle, dix-neuf avions ont été retirés et huit autres le seront d’ici la fin de l’exercice.

Le réseau s’est agrandi avec quatre nouvelles destinations, Yinchuan et Zhengzhou en Chine, Yangon au Myanmar et Hanoi au Vietnam. Au 30 septembre, Emirates dessert 155 destinations dans 82 pays. Une ligne vers Fort Lauderdale sera inaugurée le 15 décembre 2016.

Emirates Group, qui comprend la compagnie aérienne et la société de services aéroportuaires Dnata, réalise au premier semestre un chiffre d’affaires de 12,7 milliards de dollars, en hausse de 1%. Le bénéfice net ressort à 364 millions de dollars, en baisse de 67%. Le groupe a continué de grandir durant la période : les effectifs atteignent 103.000 employés, 9% de plus qu’au 31 mars 2016.

Photo Emirates : aéroport de Dubai-International