Air Vanuatu met en service son premier ATR 72-600

ATR : ATR 72-600 d'Air Vanuatu

ATR a annoncé mardi la mise en service du premier ATR 72-600 d’Air Vanuatu, un appareil certifié ETOPS-120 qui servira sur le réseau régional.

Air Vanuatu avait dévoilé en août dernier la commande d’un ATR 72-600 neuf en cours de production. L’appareil, fourni par la société de leasing Nordic Aviation Capital (NAC), a été livré récemment à Toulouse. Après un vol de convoyage, il a rejoint la base de la compagnie à l’aéroport international Bauerfield de Port Vila.

Cet ATR est doté de 70 sièges et est équipé « d’un intérieur de cabine ultramoderne » et « des dernières technologies en termes d’aide à la navigation » , indique l’avionneur franco-italien dans un communiqué. ATR met en avant la certification ETOPS 120 minutes (Extended Range Twin-engine Performance Standards) dont bénéficie sa famille d’avion. Air Vanuatu pourra ainsi opérer son nouveau turbopropulseur non seulement sur les liaisons intérieures, mais également vers des territoires proches comme les Fidji, la Nouvelle-Calédonie et les îles Salomon. En particulier, elle compte renforcer la desserte de Nouméa avec cet appareil.

« Notre compagnie bénéficiera des performances renforcées de l’ATR-600 et d’une efficacité énergétique largement reconnue, qui en font l’appareil de sa catégorie présentant le plus faible impact environnemental » , souligne Joseph Laloyer, Président exécutif d’Air Vanuatu.

La compagnie a démarré l’exploitation d’appareils ATR en 2004 et sa flotte compte aujourd’hui deux ATR 72-500. Elle « exploite nos appareils depuis plus de dix ans. Nous sommes ravis que notre dernier modèle contribue à renforcer encore les liens entre les communautés et à développer les débouchés commerciaux et économiques du Vanuatu » , se félicite Tom Anderson, Directeur Commercial et du Support Clients d’ATR.

Air Vanuatu prévoit de conserver un de ses deux ATR 72-500 après l’arrivée du nouvel appareil, « sous réserve de la demande sur le marché intérieur » . Elle opère aussi un Boeing 737-800 NG et a indiqué avoir commandé un Twin Otter supplémentaire pour desservir les îles du Nord de l’archipel. Créée en 1981, la compagnie dessert également l’Australie, la Nouvelle-Zélande et certains points du Pacifique Sud.

De son côté, ATR se présente comme « le seul constructeur de turbopropulseurs dont les appareils bénéficient de la certification ETOPS-120, qui garantit une souplesse d’exploitation nettement supérieure sur les liaisons inter-îles » .

Photo ATR : ATR 72-600 d’Air Vanuatu