Qatar Airways veut poursuivre sa croissance en Italie

Qatar Airways : vol inaugural à Pise

Desservant déjà l’Italie avec 42 vols par semaine, Qatar Airways a l’intention d’y poursuivre sa croissance avec l’ouverture d’une ligne vers Florence et l’augmentation de ses capacités vers Pise. Quant au rachat de 49% du capital de Meridiana Fly, il pourrait devenir effectif d’ici fin janvier si la compagnie aérienne italienne remplit les conditions prévues.

Qatar Airways a fait part de ses plans d’expansion en Italie lors d’une rencontre récente avec la presse en Toscane. « L’Italie est une destination extrêmement importante dans notre réseau et nous allons continuer d’investir sur ce marché avec de nouvelles routes et des services renforcés » , a annoncé Akbar Al Baker, le directeur exécutif de Qatar Airways, cité dans un communiqué le 6 novembre.

Ainsi la compagnie a « pleinement l’intention » de desservir Florence « une fois que l’extension de la piste de l’aéroport sera achevée » , a indiqué M. Al Baker, en soulignant que cette destination était « importante » pour le tourisme en Toscane. L’aéroport de Florence, qui ne compte qu’une seule et courte piste (1.750 mètres), ne peut accueillir pour le moment de vols long-courriers.

Qatar Airways envisage également d’augmenter ses capacités vers Pise. Ouverte en août dernier, la ligne est opérée en Airbus A320 et la compagnie se dit déterminée à remplacer cet avion par un gros-porteur « dès que nous recevrons plus d’appareils dans notre flotte » , a dit M. Al Baker.

Par ailleurs, le dirigeant a fait le point sur les négociations pour racheter 49% de Meridiana. Un accord cadre a été signé en juillet 2016 avec Alisarda, la maison-mère de la compagnie aérienne italienne. « Nous espérons que nos discussions aboutissent d’ici la fin janvier 2017. Durant cette période, Meridiana Fly doit également répondre à certaines conditions et atteindre des objectifs en termes de performances » , a indiqué M. Al Baker, sans donner plus de précisions. « Nous voulons que Meridiana Fly soit un transporteur italien très solide doté d’un réseau international robuste, créant des emplois pour les jeunes en Italie » , a-t-il cependant ajouté.

Le patron de Qatar Airways a aussi déclaré qu’il « n’est pas intéressé » à investir dans Alitalia, a rapporté la presse italienne. Déficitaire depuis de nombreuses années, Alitalia a été rachetée en 2015 à hauteur de 49% par une autre compagnie du Golfe, Etihad Airways d’Abu Dhabi, et vise un retour à la rentabilité d’ici 2017. « Ce n’est pas à moi de dire à Alitalia comment mener ses affaires. Je suis sûr qu’Alitalia a un plan, c’est à ses actionnaires de décider comment le mettre en œuvre » , a déclaré M. Al Baker.

Qatar Airways dessert aujourd’hui l’Italie à raison de 42 vols par semaine : Milan depuis 2002 (deux vols quotidiens), Rome depuis 2003 (deux vols quotidiens), Venise depuis 2011 (un vol quotidien) et donc Pise depuis 2016 (un vol quotidien). Au printemps 2016, un protocole d’accord a été signé par les autorités qatarie et italienne de l’aviation civile permettant à Qatar Airways de voler entre les deux pays jusqu’à 77 fois par semaine pour les vols passagers, et jusqu’à 16 fois par semaine pour les vols tout cargo.

Photo Qatar Airways : vol inaugural à Pise (août 2016)