Air France-KLM : bénéfice en hausse au 3e trimestre

Air France et KLM - © KLM

Air France-KLM a publié un bénéfice net de 544 millions d’euros pour le 3e trimestre 2016, représentant une hausse de 13,1% en comparaison d’un an plus tôt. Le chiffre d’affaires trimestriel recule cependant de 5%, à 6,9 milliards d’euros.

Hier 3 novembre, le groupe franco-néerlandais a non seulement présenté son projet stratégique Trust Together mais également annoncé ses résultats trimestriels. Il a expliqué la baisse du chiffre d’affaires par « une une pression croissante sur les recettes unitaires » et l’effet négatif des taux de change (citant l’affaiblissement du real brésilien, de la livre sterling et du yuan chinois face à l’euro).

Les charges d’exploitation pour le trimestre s’élèvent à 6,2 milliards d’euros, en baisse de 3,5% en un an. Le groupe a bénéficié d’un allègement de sa facture carburant, en baisse de 25,9% à 1,2 milliard d’euros. Les coûts de personnel ont été stables à 1,8 milliard d’euros (en baisse de 0,1%).

Le résultat opérationnel pour le 3e trimestre s’établit à 737 millions d’euros, contre 880 millions d’euros un an plus tôt (soit une baisse de 16,3%). Air France-KLM explique que le résultat d’exploitation a été impacté « notamment par les sept jours de grève du personnel de cabine en juillet et août 2016, qui ont eu un effet négatif estimé à 90 millions d’euros » .

Le groupe a transporté 26,5 millions de passagers entre juillet et septembre, soit une hausse de 2,5% en un an, avec une capacité en hausse de 1,0%.

L’activité Passage réseaux, représentée par Air France, HOP! et KLM, a réalisé un chiffre d’affaires trimestriel de 5,4 milliards d’euros, en baisse de 7,2%. Le résultat d’exploitation atteint 664 millions d’euros, soit une baisse de 16,8% liée notamment à la grève du personnel de cabine d’Air France.

L’activité low-cost, représentée par Transavia, a réalisé un chiffre d’affaires trimestriel de 490 millions, en hausse de 10,9%. Le résultat d’exploitation ressort à 92 millions d’euros, une hausse de 19,5% par rapport aux 77 millions d’euros du 3e trimestre 2015. Le groupe indique cependant que « la recette unitaire par SKO a reculé de 3,2%, principalement en raison de l’instabilité géopolitique et de l’intensification de la concurrence des low-cost » .

L’activité cargo a réalisé un chiffre d’affaires de 487 millions d’euros (-16,6%) et laisse ressortir une perte d’exploitation de 100 millions d’euros (contre une perte de 81 millions d’euros un an plus tôt). Air France-KLM a poursuivi la restructuration de son activité cargo « pour s’adapter à la faiblesse du commerce mondial et à la situation de surcapacité structurelle du secteur du fret aérien » .

L’activité maintenance a réalisé un chiffre d’affaires de 1,0 milliard d’euros (+9,8%), dont près de la moitié en externe, soit 482 millions d’euros (+29,6%). « Le chiffre d’affaires a bénéficié des contrats remportés les années précédentes » , selon le groupe. Le résultat d’exploitation s’établit à 77 millions d’euros, en recul de 4 millions d’euros par rapport au 3e trimestre 2015.

Concernant les perspectives, Air France-KLM souligne que « le contexte mondial reste fortement incertain au regard de l’environnement géopolitique et économique dans lequel nous opérons, du prix du carburant, de la poursuite de la situation de surcapacité sur différents marchés, entraînant une pression accrue sur les recettes unitaires et une préoccupation spécifique sur la destination France » .

Le groupe s’attend à ce que les économies sur la facture carburant soient « plus que compensées » au 4e trimestre par une pression à la baisse sur les recettes unitaires et un effet de change négatif. Il maintient son objectif de réduction des coûts unitaires « autour de 1% » en 2016. Air France-KLM entend aussi poursuivre « une réduction significative » de la dette nette. Celle-ci ressort à 4,1 milliards d’euros au 30 septembre, contre 4,3 milliards un an plus tôt.

Photo © KLM