Pour former ses pilotes à l’A350, Finnair suspend Chongqing et loue un A340

Finnair - Pilote - © Finnair

Afin de pouvoir former ses pilotes au nouvel Airbus A350-900, Finnair se voit contrainte de suspendre pendant quatre mois la desserte de Chongqing et louer pendant deux mois un A340 avec des équipages. 

Finnair explique qu’en prévision de l’arrivée d’A350 supplémentaires en 2017, ses pilotes d’A330 doivent suivre une formation. « Pendant les stages, les pilotes sont éloignés de leur fonction habituelle, ce qui met une pression temporaire sur nos ressources » , indique la compagnie dans un communiqué.

En conséquence, Finnair suspendra ses vols entre Helsinki et Chongqing en Chine du 11 janvier au 2 mai 2017 inclus. Il s’agit de « créer un espace adéquat pour former les pilotes aux opérations de nos A350 » , précise-t-elle. La liaison vers Chongqing reprendra le 3 mai prochain dans le cadre d’une desserte annuelle.

Dans la même logique, Finnair louera pendant deux mois un Airbus A340 en wet-lease (avec pilotes et personnels de cabine) auprès de la compagnie portugaise Hi-Fly. « L’entrainement des pilotes fait partie de nos préparatifs en vue de la croissance. Ce contrat de wet-lease participe à nos efforts pour mener à bien des opérations ponctuelles au cours des prochains mois, durant lesquels une partie importante de nos pilotes seront occupés à se former sur l’A350 » , déclare Jaakko Schildt, le directeur des opérations de Finnair.

L’A340 de Hi-Fly opèrera entre Helsinki et New York-JFK du 3 novembre 2016 au 8 janvier 2017. Il est configuré bi-classe pour 295 passagers, soit 24 en Affaires et 271 en Économie. Les vols comprendront deux hôtesses ou stewards de Finnair pour assurer un service aux standards habituels de la compagnie.

En complément de ces mesures, la compagnie suspendra aussi « quelques vols » vers Nagoya au Japon durant le printemps 2017.

Finnair a réceptionné son premier A350 le 7 octobre 2015 et dispose de sept appareils aujourd’hui. Elle prévoit de recevoir quatre autres exemplaires en 2017. Au total, la compagnie a commandé 19 A350-900, livrables d’ici 2023. Le nouveau long-courrier est destiné à assurer sa croissance notamment vers l’Asie.

Photo © Finnair