Airbus prévoit toujours de livrer plus de 650 avions en 2016

Airbus : assemblage du premier A350-900 de China Airlines

Malgré les difficultés rencontrées sur les programmes A320neo et A350, Airbus maintient l’objectif de livrer plus de 650 avions commerciaux en 2016, comme il l’avait annoncé en début d’année.

L’avionneur européen a présenté ses résultats trimestriels le 26 octobre et indiqué à cette occasion qu’il « prévoit la livraison de plus de 650 avions » pour 2016, contre 635 en 2015.

La montée des cadences de production se poursuit : 462 avions commerciaux ont été livrés sur les neufs premiers mois de l’année, contre 446 en 2015.

S’agissant du programme A350, 26 exemplaires ont été livrés de janvier à fin septembre, dont plus de la moitié (14) rien qu’au troisième trimestre. « D’importants progrès ont été réalisés cet été en termes de gestion des risques pour abaisser le niveau de travaux en cours sur la chaîne d’assemblage final » , mais « des difficultés demeurent dans la chaîne d’approvisionnement » , a reconnu Airbus. Il devra cependant surmonter ces « défis à court terme » pour remplir son objectif de livrer 50 A350 cette année.

Au total, 24 A320neo ont été livrés sur les neuf premiers mois de l’année, dont le premier exemplaire équipé de moteurs CFM au troisième trimestre (à Pegasus). « Les problèmes de jeunesse de la version équipée de Pratt & Whitney (P&W) sont désormais largement résolus, mais le motoriste doit désormais relever des défis de montée en cadence industrielle qui accentuent la pression sur le profil des livraisons. Des engagements fermes ont été reçus de la part des deux motoristes pour respecter le calendrier neo, et la production des cellules est en bonne voie pour garantir la ponctualité des livraisons aux clients » , a assuré Airbus. Il a cependant précisé que 15% des A320 livrés en 2016 seront des neo contre 20% prévus initialement.

Tom Enders, le Président exécutif d’Airbus Group, a indiqué que l’entreprise reste « totalement concentrée » en cette fin d’année pour atteindre ses objectifs de bénéfice et de trésorerie. « L’environnement commercial continue d’être relativement sain, avec un carnet de commandes de plus de 6.700 avions qui soutient nos plans de production et montre la robustesse de notre portefeuille produits » , a ajouté le dirigeant.

Sur le plan commercial, Airbus a reçu 380 commandes nettes d’avions commerciaux entre janvier et septembre, soit moitié moins qu’en 2015 (815 commandes nettes). Hors annulations et conversions, les commandes brutes atteignent 566 appareils, dont 35 A350 et 14 A330neo. Le succès de la famille A320neo est confirmé avec 250 commandes brutes rien qu’au troisième trimestre.

Photo Airbus : assemblage du premier A350-900 de China Airlines