L’aéroport de Montréal sera relié à 116 destinations cet hiver

FRED CC BY-SA 3.0 : Aéroport Montréal-Trudeau https://commons.wikimedia.org/wiki/File:YUL.U.S._Departures.Sector.Control.Tower.jpg

L’aéroport international Pierre-Elliott-Trudeau de Montréal a annoncé qu’il serait relié à 116 destinations durant l’hiver 2016-2017, un record dans son histoire. Shanghai et San Juan de Puerto Rico compteront parmi les nouvelles liaisons.

Aéroports de Montréal, qui gère le principal aéroport du Québec, a présenté le 21 octobre son programme hivernal, en vigueur de début novembre 2016 à fin mars 2017. Par rapport à l’hiver dernier, pour une semaine type, le nombre de fréquences progresse de 6% et celui du nombre de sièges, de 8%.

L’aéroport retient comme « grande nouveauté » le vol quotidien Montréal-Shanghai offert par Air Canada à compter du 16 février prochain. Plusieurs services lancés cet été sont maintenus pour l’hiver, tels que Lyon, Denver, Houston et Philadelphie avec Air Canada, Reykjavik avec WOW air et Tunis avec Tunisair.

Les destinations soleil comprennent 44 villes des Antilles, du Mexique et de l’Amérique centrale. Air Canada offrira pour la première fois San Juan (Puerto Rico) ainsi que Puerto Vallarta (Mexique) et San José (Costa Rica). Air Transat desservira pour la première fois aussi Rouyn-Noranda et Bagotville, toutes deux situées au Québec, pour permettre plusieurs correspondances vers le Sud depuis Montréal.

L’aéroport note également des ajouts de capacité « sur un grand nombre de destinations » , tant internationales que domestiques et transfrontalières (vers les États-Unis). À titre d’exemples, Aeromexico va ajouter 4 fréquences hebdomadaires sur Mexico ; Air China 1 sur Beijing ; British Airways 1 sur Heathrow ; Air Canada 7 sur Newark, 6 sur Los Angeles et 1 sur Genève ; American Airlines 7 sur Chicago ; et Delta 3 sur Detroit.

Aéroports de Montréal dit enregistrer « encore cette année » une forte croissance de son trafic passager. Si la tendance se poursuit, ce dernier pourrait franchir le cap des 16 millions de passagers embarqués/débarqués pour l’année complète, ce qui représenterait une croissance de plus de 6 % par rapport à 2015. Ce sont les trafics international et domestique, et non transfrontalier, qui ont démontré le plus de tonus.

Photo FRED CC BY-SA 3.0 : Aéroport Montréal-Trudeau