Air Madagascar se choisira un partenaire stratégique avant la fin de l’année

ATR72-500 d'Air Madagascar - cc wikimedia / Dmitriy Pichugin

Le gouvernement malgache vient de mandater un cabinet spécialisé en vue de sélectionner pour Air Madagascar un partenaire stratégique avant la fin de l’année.

Après avoir donné son accord pour que la compagnie aérienne ouvre son capital, le gouvernement malgache poursuit activement la recherche d’un partenaire stratégique en vue de renforcer et de développer le groupe Air Madagascar. « Le Cabinet IOS Partners Inc. assisté par TroyAvi Aviation Consultants, a été mandaté en vue de concrétiser ce projet financé par la Banque Mondiale » , a annoncé la compagnie aérienne dans un communiqué le 18 octobre. « Le processus ainsi enclenché se fixe comme objectif la sélection d’un partenaire stratégique avant la fin de l’année 2016 » , ajoute-t-elle.

Spécialiste dans le domaine de l’aviation et du conseil en transaction, IOS Partners avait déjà conseillé le gouvernement de Madagascar pour l’élaboration d’un nouveau code de l’aviation civile (2003-2004) et la préparation de la privatisation des aéroports (2004-2006), selon le site Internet de ce cabinet.

Malgré sa récente sortie de la « liste noire » de l’Union européenne en juin 2016, Air Madagascar reste en proie à de nombreuses difficultés sur le plan financier, commercial ou technique. La compagnie explique qu’elle vise à améliorer ses prestations sur le réseau intérieur où elle occupe une place prépondérante ; à renforcer et à étendre son positionnement sur le réseau régional en desservant les îles Vanille et la zone de l’Afrique orientale ; et enfin, à accroître la connectivité de son réseau « vers les marchés-phares lointains » grâce à la coopération avec un partenaire stratégique.

Dans cette optique, Air Madagascar avait adressé en avril dernier « trente cinq cahiers d’informations à l’endroit des investisseurs potentiels, des transporteurs aériens, des banques, des investisseurs privés » , avait indiqué le PDG de la compagnie, Gilles Filiatreault, dans une interview accordée à L’Express de Madagascar. Le cabinet IOS Partners devra ainsi sélectionner le meilleur partenaire pour Air Mada­gascar parmi les « quinze dossiers » reçus, toujours selon le journal. L’État malgache entend conserver la majorité du capital d’Air Madagascar, soit 51%, dans le cadre d’une privatisation partielle.

« Le développement du transport aérien figure parmi les objectifs stratégiques de notre Gouvernement et à ce titre, le rôle de la compagnie Air Madagascar, en sa qualité de compagnie nationale, est fondamental, s’agissant en particulier du réseau intérieur. Nous sommes enthousiasmés par l’opportunité de coopérer avec un  partenaire stratégique doté de ressources, de réseaux, de fortes compétences dans le secteur aérien et de capacité à développer des prestations à la fois profitables et durables. Cette coopération nous permettra de tirer avantage des potentialités offertes par le marché et de l’existence d’infrastructures, le tout dans un environnement d’affaires propice à une coopération fructueuse » , a déclaré Léon Rajaobelina, Président du Conseil d’Administration de la Compagnie.

Air Madagascar dessert actuellement 18 destinations avec dix appareils et le Groupe contrôle plusieurs filiales offrant principalement des services aéronautiques et des services auxiliaires auprès de plusieurs clients dans le domaine du transport aérien et de l’industrie touristique.

Photo ATR72-500 d’Air Madagascar – cc wikimedia / Dmitriy Pichugin