Brexit : Ryanair fera moins de bénéfice que prévu

© Ryanair

Ryanair a prévenu mardi que la croissance de son bénéfice serait presque deux fois inférieure aux prévisions (7% au lieu de 12%) en raison de la baisse de la livre sterling depuis le Brexit.

C’est la première fois depuis l’automne 2013 que la low-cost lance un avertissement sur ses résultats. Dans un communiqué le 18 octobre, Ryanair prévient que son bénéfice pour l’exercice clos au 31 mars 2017 sera compris entre 1,30 et 1,35 milliard d’euros, au lieu de 1,375 à 1,425 milliard d’euros attendu précédemment.

La chute de la devise britannique (18%) depuis le Brexit est la principale raison de cet avertissement : la low-cost réalise environ 27% de son chiffre d’affaires en livres sterling, détaille Michael O’Leary, le directeur exécutif de Ryanair.

Ces revenus plus faibles seront compensés en partie par « des taux de remplissages plus élevés, une croissance du trafic plus forte et un meilleur contrôle des coûts » , explique-t-il aussi.

Pour l’ensemble de l’exercice, la compagnie s’attend à un coefficient de remplissage supérieur de 1% à la prévision de 94%, et à un trafic en hausse de 12%, à 119 millions de passagers. Les coûts unitaires (hors carburant) devraient quant à eux baisser de 3%, au lieu de 1% prévu précédemment.

Ryanair verra ainsi ses tarifs baisser encore plus fortement que prévu sur la période septembre 2016 à mars 2017 (13 à 15%, au lieu de 10 à 12% attendu précédemment). « Il n’y aura jamais eu de meilleur moment pour réserver un vol sur Ryanair » , a conclu Michael O’Leary.

Photo Ryanair