Airbus : les performances de l’A320neo dépassent les objectifs

Airbus A320neo Pratt & Whitney - Source : Airbus

Neuf mois après avoir livré son premier A320neo, Airbus indique que l’appareil est conforme et parfois dépasse les objectifs de performances annoncés avant la mise en service.

Le programme A320neo a souffert des déboires de Pratt & Whitney avec ses moteurs PW1100-JM, qui ont engendré des retards de livraison et le mécontentement de celle qui devait être la compagnie de lancement, Qatar Airways. Au point qu’elle a renoncé à prendre livraison de ses avions pour le moment, annulé deux exemplaires, et signé un accord avec Boeing pour jusqu’à soixante 737 MAX. Malgré ce début difficile, Airbus a un motif de satisfaction. « L’A320neo répond ou excède les objectifs dans des domaines clés » , annonce-t-il dans un communiqué le 12 octobre.

L’avionneur détaille : la masse globale est « conforme aux spécifications » , sans le surpoids habituel des premiers modèles produits. Airbus a également « confirmation » de deux améliorations majeures : les économies de carburant sont supérieures à 15%, et le rayon d’action est allongé de plus 500 miles nautiques, en comparaison de l’A320ceo. De plus, la performance à basse vitesse est « meilleure » que les objectifs fixés initialement tandis que l’avion est « plus silencieux » que prévu.

Airbus appuie ses dires sur les performances mesurées lors d’essais en vol et les retours d’expérience des opérateurs. Selon ses données, la flotte d’A320neo en service accumule à ce jour 15.000 heures de vols commerciaux et 11.500 cycles de vols, avec jusqu’à 11 heures d’utilisation par jour.

Airbus aimerait tourner la page sur l’introduction laborieuse de l’A320neo. Les livraisons se sont d’ailleurs accélérées depuis cet été. À ce jour, 26 A320neo ont été remis à neuf clients sur trois continents, Europe, Asie et Amérique. Dans l’ordre des premières livraisons, Lufthansa compte 4 exemplaires ; IndiGo, 10 ; GoAir, 2 ; Pegasus, 4 ; LATAM, 1 ; Air Asia, 2 ; Volaris, 1 ; VivaAerobus, 1 ; et Spirit, 1.

Pour autant, l’année 2017 sera révélatrice de la capacité d’Airbus et de ses fournisseurs à monter la cadence de production. L’avionneur s’est fixé l’objectif de construire 60 monocouloirs par mois (deux par jour) d’ici 2019, au lieu de 42 par mois en moyenne sur l’année 2016. Un cap qu’il doit tenir pour faire face à son carnet de commandes gigantesque : la famille A320neo s’est vendue à 4.800 exemplaires.

Photo Airbus