Binter Canarias commande six ATR supplémentaires

ATR 72-600 de Binter Canarias

La compagnie espagnole Binter Canarias a signé mercredi avec ATR un contrat portant sur six ATR 72-600 supplémentaires, qui serviront au renouvellement de sa flotte. Pour le constructeur, cette commande additionnelle met en lumière le rôle clé que joueront les turbopropulseurs dans l’ouverture de nouvelles liaisons en Europe au cours des 20 prochaines années. 

Avec cette nouvelle signature annoncée le 12 octobre, Binter Canarias a désormais commandé un total de 18 ATR 72-600. Ces appareils seront mis en service sur le réseau que la compagnie exploite dans les îles Canaries. Ils contribueront au renouvellement de la flotte engagé il y a deux ans avec l’achat de ses six premiers ATR 72-600.

Binter a déjà pris livraison de quatre ATR 72-600. Les quatorze suivants serviront comme les premiers à remplacer autant d’ATR 72-500. La compagnie va pouvoir ainsi offrir à ses lignes desservant l’archipel « des niveaux de confort dernier-cri » , selon un communiqué du constructeur, co-entreprise d’Airbus et Leonardo.

Selon Pedro Agustin del Castillo, président de Binter, l’ATR 72-600 bénéficie « de systèmes de navigation comparable aux plus modernes avions d’Airbus » et il « est actuellement l’appareil le plus polyvalent et le plus économe en carburant de sa catégorie. C’est clairement l’appareil idéal pour poursuivre la modernisation de notre flotte, optimiser notre réseau, et nous garantir des opportunités de croissance futures. La nouvelle commande de Binter réaffirme une fois de plus notre engagement en faveur du développement à long terme d’un transport aérien abordable » .

Binter CV, la filiale cap-verdienne de Binter, va par ailleurs débuter ce mois-ci ses opérations aux Cap-Vert avec des ATR 72-500.

Se présentant comme le leader actuel du marché régional en Europe, ATR estime que la dernière commande de Binter met en lumière le rôle clé que les turbopropulseurs vont être amenés à jouer dans le développement des liaisons aériennes régionales européennes au cours des 20 prochaines années.

D’après les prévisions de marché du constructeur pour la période 2016-2035, la flotte européenne est appelée à connaître une croissance annuelle moyenne de 3,3%. Celle-ci se traduira par de nouveaux besoins chiffrés à 600 turbopropulseurs destinés à répondre à la croissance du transport aérien régional et national en Europe. « Promouvoir le développement des communautés au travers de liaisons entre des aéroports secondaires et tertiaires ainsi que l’accès régional au départ et à destination des principaux hubs encourage l’Europe au développement de nouvelles liaisons » , souligne ATR. D’après ses prévisions, jusqu’à 400 nouvelles liaisons pourraient ainsi voir le jour au cours des deux prochaines décennies.

Photo ATR 72-600 de Binter Canarias