L’océan Indien bientôt mieux surveillé : les Seychelles suivront les avions par satellite

Aireon : surveillance satellitaire ADS-B (capture d'écran Youtube)

L’autorité de l’aviation civile des Seychelles (SCAA) a signé un contrat avec la société américaine Aireon pour suivre par satellite les avions équipés d’ADS-B. L’espace aérien des Seychelles, qui couvre une zone stratégique de l’océan Indien, sera mieux surveillé et plus sûr alors que les liaisons sont en augmentation dans la région.

Si de nombreux aéronefs sont déjà équipés d’ADS-B, les signaux qu’ils émettent sont aujourd’hui captés par des bases terrestres, ce qui limite leur réception lors du survol des étendues maritimes ou désertiques. Aireon se présente comme la première société à fournir une technologie qui permettra de capter ces signaux depuis l’espace. Elle s’appuiera sur le déploiement des 66 satellites NEXT d’Iridium à partir de 2018 et couvrira la totalité du globe terrestre.

Grâce à l’accord annoncé le 4 octobre, la SCAA, responsable du trafic aérien dans la zone d’information (FIR) des Seychelles, accèdera aux données d’Aireon. Ceci « aboutira instantanément à un espace aérien plus sûr et plus efficient pour les Seychelles » , selon Gilbert Faure, le directeur général de l’autorité de l’aviation civile des Seychelles.

L’enjeu est de taille : l’espace aérien de l’archipel est « stratégique » selon Aireon, alors que les liaisons entre l’Afrique et l’Inde ou l’Asie-Pacifique sont en augmentation. Il couvre une partie importante de l’océan Indien, en fait 2,63 millions de kilomètres carrés (quatre fois la France), limitrophe du Kenya, de la Somalie, de l’Inde, de l’île Maurice, de Madagascar et de la Tanzanie.

Les Seychelles deviennent le second pays d’Afrique à signer avec Aireon, après l’Afrique du Sud.

Le suivi des avions est devenu critique pour la sécurité du transport aérien après la disparition du vol MH370 de Malaysia Airlines dans l’océan Indien en 2014, et les difficultés à localiser l’épave du vol AF447 d’Air France dans l’océan Atlantique en 2009.

Suivi des avions en vol par satellite Source IUT

Visuelsl Aireon : surveillance satellitaire ADS-B (capture d’écran Youtube)