Grèce : la grève de quatre jours des contrôleurs aériens annulée au dernier moment

Aéroport international d'Athènes "Eleftherios Venizelos"

Les contrôleurs aériens grecs ont levé samedi soir le préavis de grève qu’ils avaient déposé pour les journées de dimanche, lundi, mercredi et jeudi prochains, après une réunion concluante avec le ministère des transports.

Le mouvement social coïncidait avec l’examen par le parlement grec d’une refonte de l’autorité de l’aviation civile. Les contrôleurs aériens redoutaient que cette réforme, réclamée par les créanciers internationaux d’Athènes, n’aboutisse à un changement de leur statut. Leur syndicat a finalement accepté de lever le préavis après une réunion avec le ministre des transports, Christos Spirtzis, qui s’est engagé à modifier le projet.

Les passagers peuvent souffler. Les deux grèves de 24 heures du 9 au 10 et du 12 au 13 octobre auraient entraîné l’annulation de centaines de vols. Ryanair avait dénoncé un mouvement « impactant des centaines de milliers de consommateurs européens et provoquant un chaos une fois de plus » . Elle avait prévu d’annuler 102 vols pour la seule journée de dimanche. Aegean Airlines, la principale compagnie aérienne grecque, avait quant à elle annulé la totalité de ses vols internationaux et domestiques dimanche ainsi que tous ses vols internationaux et la quasi totalité de ses vols domestiques lundi.

Première plateforme du pays, l’aéroport d’Athènes-Eleftherios Venizelos a annoncé dès samedi soir que les compagnies aériennes re-programmaient progressivement les vols qu’elles avaient prévu d’annuler.

Photo © Aéroport international d’Athènes Eleftherios Venizelos

2 thoughts on “Grèce : la grève de quatre jours des contrôleurs aériens annulée au dernier moment

  1. Bande de c***! Une nuit a pas dormir, une journée à tout annuler pour passer par Turkish. On devrait interdire ces mouvements! Honte aux grévistes qui font marcher les compagnies turques et britanniques en France, qui eux se lèvent pour acheminer les pax

Comments are closed.