Vueling se réorganise et présente son programme d’hiver à Paris et Lyon

Vueling : Airbus A321 "Possible by Vueling"

Après le chaos de cet été, Vueling se réorganise en interne et ferme trois bases de son réseau en Belgique et en Italie. La low-cost vise ainsi à améliorer l’expérience client et la performance de ses opérations, sans pour autant renoncer à ses plans de croissance. Pour la France cet hiver, elle ouvre sept nouvelles liaisons à Paris, avec une offre de sièges en hausse de 18%, et opèrera trois liaisons au départ de Lyon au lieu de deux l’année dernière.

Vueling a annoncé le 7 octobre dans un communiqué « des changements majeurs au sein de la compagnie pour améliorer l’expérience client et viser l’excellence opérationnelle » . Une croissance trop rapide et mal préparée a entrainé cet été des annulations de vols en série et un véritable chaos notamment sur son hub principal de Barcelone. La filiale d’IAG a ainsi présenté un nouveau plan de développement sans renoncer pour autant « à prendre part à la croissance du marché européen au cours des prochaines années » .

Pour atteindre cet objectif, de nombreux changements sont en train d’être opérés au sein de l’organisation. Le responsable de la stratégie aura la charge d’exécuter et de superviser ce projet, dans le cadre d’un comité de gestion élargi. Le service client, qui était jusqu’ici intégré au département des ventes, deviendra indépendant et reconnu comme tel.

À en croire Vueling, ce nouveau plan de développement est « principalement axé sur l’expérience client » avec pour « objectif primordial » de renforcer la relation avec les voyageurs à chaque point de contact, de la billetterie à l’arrivée à destination. « Le but étant de proposer une expérience fiable pour chaque passager » , indique la compagnie. Cette mission sera supervisée par Calum Laming, désigné responsable du service clients. Il travaillait auparavant chez Etihad Airways et son équipe sera constituée de personnes qui ont « une grande expérience dans ce domaine » , assure Vueling.

A travers ce nouveau plan opérationnel, Vueling entend proposer à ses clients « le meilleur service possible afin de regagner leur confiance » .

Bien que la compagnie ne le mentionne pas dans son communiqué, elle procède en parallèle à la réorganisation de son réseau avec la fermeture de trois bases opérationnelles. Dès la saison hiver, elle cessera de stationner des avions à Bruxelles, Palerme et Catane, tout en continuant de desservir ces aéroports. L’opération lui permet de se recentrer sur ses bases principales.

Ainsi, le second hub de son réseau, Rome-Fiumicino, est renforcé avec sept nouvelles liaisons hivernales (Édimbourg, Manchester, Zurich, Genève, Tenerife, Fuerteventura, Tel Aviv) tandis que l’offre globale en Italie est en croissance de 3% par rapport à l’hiver dernier.

Sept nouvelles liaisons hivernales à Paris

De la même manière, la nouvelle base à l’aéroport de Roissy-Charles de Gaulle, inaugurée l’été dernier, verra Vueling opérer davantage de destinations tout au long de l’année. Pour la saison hivernale, plusieurs routes proposées cet été sont prolongées jusqu’en mars 2017. Ainsi, Copenhague, Londres-Gatwick, Naples, Prague, Venise, Vienne et Edimbourg sont desservies pour la première fois par Vueling cet hiver à raison de plusieurs vols par semaine.

« Ces nouvelles routes témoignent de l’ambition de Vueling d’accroître sa présence dans les 2 principaux aéroports parisiens mais également en France, avec un nombre de destinations et de sièges disponibles en constante augmentation depuis plusieurs années » , souligne dans un communiqué Linda Moreira, directrice France et Afrique de Vueling.

Au total, la low-cost propose 29 lignes au départ de Paris cet hiver, avec 1.544.468 sièges mis en vente, soit une croissance de 18% par rapport à l’année dernière.

Trois destinations au départ de Lyon, au lieu de deux l’hiver dernier

Vueling annonce également qu’elle reliera l’aéroport de Lyon-Saint Exupéry à Barcelone, Rome et Malaga entre fin octobre 2016 et fin mars 2017, avec 85.644 sièges mis en vente. Par rapport à l’hiver 2015, le nombre de vols à destination de Rome et de Barcelone a été augmenté et les vols vers Malaga sont prolongés jusqu’en mars.

La compagnie rappelle aussi qu’à Barcelone-El Prat et Rome Fiumicino, les passagers en provenance de Lyon peuvent prendre des correspondances vers davantage de destinations sur son réseau en Europe, au Moyen-Orient et en Afrique (Grèce, Tunisie, Liban, Maroc, Sénégal, Cap-Vert, Suède,…).

Vueling veut tourner la page sur la mauvaise passe de cet été. Elle assure opérer « normalement depuis plus de dix semaines » avec des taux de ponctualité en septembre qui « ont égalé ceux des autres compagnies aériennes » à l’aéroport de Barcelone El-Prat. La compagnie aérienne indique aussi qu’elle satisfait « aux normes de l’industrie, avec des taux de régularité de 99,8% »  (pourcentage de vols non annulés par rapport au programme prévu).

Photo Vueling : Airbus A321 « Possible by Vueling »