Nouvel été record à l’aéroport de Bordeaux

Aéroport de Bordeaux - © APPA / François Blasquez

L’aéroport de Bordeaux-Mérignac a publié jeudi « un excellent bilan de l’été 2016 » : il a accueilli 2,3 millions de passagers sur la période de juin à septembre, soit une croissance de 9,2% en un an, établissant un nouveau record de trafic estival. La  hausse est portée par l’international (+13,3%) et le low-cost (+15,6%).

Boosté par l’ouverture de 8 nouvelles dessertes au printemps, le trafic international atteint un record avec 1.280.000 passagers et +13,3% de hausse de fréquentation sur la saison estivale. Les destinations « soleil » se retrouvent généralement sur le podium de l’été. L’Espagne enregistre la plus forte croissance de la saison avec +22,2% de trafic par rapport à l’année dernière et 151.000 passagers. Ces bons résultats s’expliquent notamment par le renfort d’offres sur des lignes existantes au printemps : Barcelone +54,7% conjointement opérée par Vueling et easyJet depuis mi-avril et Madrid +36,6% de trafic avec l’arrivée d’Iberia Express qui complète l’offre de la maison mère, Iberia. Palma de Majorque (+23,7%), Malaga (+13,4%) et Ibiza (+7,7%) ont aussi été fortement plébiscités par les passagers estivaux. L’Italie affiche aussi une très belle performance avec une croissance de +20%. Ces résultats sont majoritairement justifiés par la forte hausse de fréquentation de la ligne Venise (+124,2%) doublement desservie par Volotea et easyJet. Milan et Pise ne dérogent pas au succès du pays avec respectivement +26% et +18,1%.  La 3ème place des progressions revient aux Iles Britanniques avec une croissance sur les 4 mois de +19,1% ; les plus belles progressions étant pour Southampton +181,1%  (passée en vol quotidien par Flybe cet été), Cork +64,8%, Birmingham +37,7% et les 3 aéroports londoniens +12,2%. L’Europe du Nord n’est pas en reste face aux destinations « soleil ». Vienne, présente au départ de Bordeaux pour sa deuxième saison avec ASL Airlines, affiche + 53,4% de croissance.  Oslo enregistre une forte croissance de +43,1% avec l’ajout d’une fréquence hebdomadaire supplémentaire. Sa voisine, Stockholm, affiche aussi une belle progression de +8,9%.

704.000 passagers ont utilisé les hubs de correspondances internationales sur les 4 derniers mois (+3%) avec de très bons résultats pour Madrid (+36,6%), Londres (+28%), Lisbonne (+9,9%) et Amsterdam (+2,8%). Des baisses de trafic néanmoins pour Paris Charles-de-Gaulle (-4,3%) dues à la baisse de l’offre de sièges du groupe Air France, ainsi que vers Istanbul (-8,9%), conséquence du contexte géopolitique.

Le trafic domestique enregistre une belle croissance de +4,5% sur ces 4 mois. La Corse est la destination « phare » de l’été avec une croissance de +17% soit près de 74.000 passagers en 4 mois. En tête, Figari opérée par Hop! et Volotea avec +40,1% de hausse de trafic. La desserte de Marseille a réalisé un très bel été  avec +24,3% grâce à la double offre de Hop! et easyJet. Nantes et Lyon suivent aussi cette tendance de croissance avec + 9% et +8,1%. La navette sur Orly est toujours positive avec +1,1%.

Un nouvel été où le trafic low-cost atteint un record  avec 1.150.000 passagers et +15,6% de croissance sur les 4 mois. Les compagnies low cost terminent l’été en comptabilisant  50% du trafic de l’aéroport. easyJet affiche la plus belle performance avec +15,4% soit 650.000 passagers et 3 nouvelles lignes depuis le printemps (Barcelone, Berlin, Venise) portant à 20 son réseau de lignes au départ de Bordeaux. Volotea suit cette performance avec +12,8% de croissance, notamment grâce à l’ouverture de 3 nouvelles dessertes estivales : Alicante, Faro et Split.

Pour l’aéroport de Bordeaux, ce bilan d’été est l’occasion de rappeler les 3 nouvelles lignes de la saison d’hiver 2016-2017, Fès (Air Arabia), Las Palmas (Volotea) et Fuerteventura (Jetairfly); et la poursuite en hiver de lignes qui jusqu’à présent n’étaient qu’estivales : Bristol et Berlin pour easyJet, Edimbourg pour Ryanair ainsi qu’Oran pour Air Algérie.

Source : Aéroport de Bordeaux – photo Aéroport de Bordeaux – © APPA / François Blasquez