L’aéroport de La Réunion-Roland Garros se modernise

Aéroport La Réunion-Roland Garros - projet 2017

L’aéroport de La Réunion-Roland Garros débute ces jours-ci une nouvelle phase de travaux qui débouchera sur un circuit passagers entièrement repensé et optimisé, une offre commerciale étoffée par l’arrivée de nouvelles enseignes, et un design revisité.

La fin septembre 2016 marque un véritable tournant dans l’histoire de l’aéroport. La société débute une nouvelle phase de travaux qui la projette vers l’avenir. Les premières cloisons de chantier sont visibles depuis quelques jours et préfigurent d’ores et déjà de l’ampleur des changements, à la hauteur des ambitions.

La gestion du trafic passagers concentrera une grande parties des efforts. Avant la fin du 1er semestre 2017, le circuit de l’enregistrement à la salle d’embarquement aura été entièrement revisité, avec des contrôles de police et de sûreté qui s’effectueront à l’avenir au niveau 2. L’aéroport traitera ainsi les départs et les arrivées sur deux niveaux distincts, permettant d’optimiser la circulation des passagers. Le nouveau circuit limitera notamment les temps d’attente et permettra d’augmenter également la capacité de l’aéroport en la portant à 2,3 millions de passagers annuels d’ici dix mois.

Dès la mise en service de ce nouveau circuit, les passagers et leurs accompagnants pourront découvrir une offre de commerces et de restaurations élargie : l’enseigne internationale ILLY côtoiera le leader de la restauration réunionnaise, LE CAP MECHANT, ainsi que l’enseigne de bar et de restauration DODO TO GO et la Distillerie ISAUTIER. Côté boutiques, la marque PARDON! s’offrira une belle vitrine en zone duty-free et le «MARCHE PEI» exposera les saveurs locales au cœur d’une boutique riche en couleurs. En références détente et loisirs, les passagers découvriront le premier corner FNAC en boutique duty-free en aéroport et les boutiques RELAY en activité librairie presse.

Aéroport La Réunion-Roland Garros - projet 2017

Les passagers au départ découvriront aussi un concept en vogue dans le monde aéroportuaire développé par AELIA DUTY FREE : un important «walk through» de boutiques hors taxe, soit une zone commerciale de 650 m2 traversante, entre les postes de contrôle et de sûreté et la salle d’embarquement. Cette dernière sera aussi dotée de boutiques et de points de restauration. Les passagers à l’arrivée n’ont pas été oubliés, des références hors taxe seront dorénavant disponibles en zone de livraison de bagages. La zone publique accueillera également son lot de commerces et de points de restauration.

Les évolutions qui vont s’opérer dans les prochains mois s’accompagneront d’un relooking général de l’aérogare. L’infrastructure présentera un nouveau visage, se voulant « à la fois moderne et authentique, à l’image de notre île » , selon l’aéroport.

Ce chantier est l’un des éléments de la phase II du programme de développement 2011-2022 de l’aéroport. D’un investissement prévisionnel global de plus de 150 millions d’euros, cette étape porte aussi sur la mise en place d’aires de sécurité aux extrémités des pistes, le renforcement et la stabilisation du littoral, l’installation de nouveaux aménagements urbains, les extensions des parkings, l’extension Ouest de l’aérogare et la construction d’un nouveau dépôt carburéacteur.

Le plan de financement de cette phase II, en cours de construction, repose sur l’hypothèse de plus de 45 millions de subventions (État, Région et Union Européenne) complétés par les fonds propres de la société aéroportuaire et des emprunts.

L’aéroport s’attend à accueillir jusqu’à 3 millions de passagers en 2025 – un million de plus qu’en 2015.

Aéroport La Réunion-Roland Garros - projet 2017

Sources : aéroport de La Réunion Roland Garros