Monarch Airlines dément des rumeurs de faillite

DP / Arpingstone - Airbus A321 de Monarch https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Monarch.a321-200.g-ozbi.arp.jpg?uselang=fr

La compagnie britannique Monarch Airlines a démenti lundi des rumeurs de faillite et indiqué qu’elle opérait normalement. Cependant, un investissement important de ses actionnaires sera annoncé d’ici quelques jours.

Dans un communiqué en date du lundi 26 septembre 2016, Monarch prend acte « des spéculations négatives » sur sa « santé financière » qui ont eu cours ce week-end. La compagnie ajoute que ses vols et séjours sont opérés « normalement » , et les passagers transportés « comme prévu » .

Monarch « se porte bien » et « espère réaliser un EBDITA de 40 millions de livres sterling à la fin de son exercice financier (octobre 2016). Ceci en dépit d’une période difficile pour l’industrie des vacances en lien avec les incidents terroristes, le Brexit et la dévaluation de la livre qui a suivi » , poursuit la compagnie.

Enfin, elle annonce dans les jours à venir un « investissement significatif » de la part de ses actionnaires « pour tempérer des conditions de marché devenues plus difficiles » et « financer sa croissance en cours » .

Avant cela, les comptes Twitter et Facebook de Monarch ont été submergés samedi et dimanche par des messages de passagers inquiets. La compagnie a été amenée à les rassurer individuellement.

Si un porte-parole de Monarch a indiqué à la BBC « qu’il ne savait pas d’où venait ces rumeurs » , tout semble parti d’une discussion sur le forum spécialisé Airliners.net : des utilisateurs ont remarqué ce week-end que des gros-porteurs de United Airlines et Air Transat se positionnaient sur des routes de Monarch parfois avec le même numéro de vol, laissant penser à des vols de rapatriement organisés avec la collaboration des autorités britanniques.

La BBC croit d’ailleurs comprendre que la compagnie a mené des discussions avec l’Autorité de l’aviation civile britannique (CAA) dans la nuit de dimanche à lundi au sujet de sa situation financière.

Depuis 2014, la compagnie est détenue à 90% par société d’investissement Greybull Capital. Selon la BBC, elle est couverte par le programme ATOL du gouvernement britannique qui prévoit le remboursement et le rapatriement des passagers en cas de faillite.

Basée à l’aéroport Londres-Luton, Monarch emploie 2.800 salariés et opère une flotte de 35 Airbus (10 A320 et 25 A321). Son carnet de commandes comprend 30 Boeing 737 MAX 8 livrables à partir de 2018.

Crédit photo DP / Arpingstone – Airbus A321 de Monarch