Garuda Indonesia vise les Etats-Unis pour 2017

Boeing 777-300ER de Garuda Indonesia - cc wikimedia / Alec Wilson

Garuda Indonesia a l’intention de retourner aux Etats-Unis à partir de l’année prochaine, visant Los Angeles ou New York en faisant escale à Tokyo.

Annoncé le 11 septembre 2016, le projet suit la décision de la FAA de classer l’Indonésie en catégorie I depuis le mois dernier, signifiant que le pays se conforme aux normes de sécurité de l’OACI. Avec ceci, la compagnie indonésienne est maintenant en mesure de retourner sur le sol américain.

« La reprise d’un service vers les États-Unis est l’un des plans stratégiques de notre compagnie aérienne » , confirme dans un communiqué le directeur de la communication de Garuda Indonesia, Benny S. Butarbutar. La réalisation de ce projet « devrait renforcer la position de Garuda comme l’un des acteurs mondiaux du transport aérien » , ajoute-t-il.

Le responsable précise que Garuda a déjà commencé à préparer son retour aux Etats-Unis, avec une étude de faisabilité et de rentabilité ainsi qu’une demande d’autorisation de transit auprès des autorités aériennes du Japon.

« Nous prévoyons d’exploiter notre Boeing 777-300ER à destination des Etats-Unis » , indique Benny S. Butarbutar. « Pour des raisons commerciales, le vol en provenance de Jakarta fera escale à Tokyo-Narita avant de redécoller pour les Etats-Unis. Jusqu’à maintenant, le Japon accorde toujours aux transporteurs indonésiens la ‘cinquième liberté’ , permettant à Garuda Indonesia de vendre plus de sièges et d’augmenter le remplissage de l’avion entre le Japon et les Etats-Unis » , explique-t-il.

La compagnie estime que le marché potentiel entre l’Indonésie et les États-Unis « est tout à fait remarquable, de l’ordre de 400.000 passagers par an » . Dans cette optique, Garuda Indonesia cible « Los Angeles ou New York, les deux villes américaines offrant le marché potentiellement le plus élevé » .

Garuda Indonesia n’est pas tout à fait absente des Etats-Unis : depuis 2014, elle appose son code « GA » sur les vols de Delta Air Lines, son alliée au sein de SkyTeam, entre Tokyo-Haneda et Los Angeles ainsi qu’entre Tokyo-Haneda et Seattle.

La compagnie recevra cette année 17 nouveaux avions, soit 1 Boeing 777-300 ER, 4 Airbus A330-300, 4 ATR72-600 et 8 Airbus A320 pour sa filiale low-cost Citilink. Le groupe exploitera un total de 197 appareils à fin 2017, dont 144 pour Garuda Indonesia et 53 pour Citilink.

Photo Boeing 777-300ER de Garuda Indonesia – cc wikimedia / Alec Wilson