Helsinki, ce hub qui monte en Europe

Finavia : Aéroport d'Helsinki

Selon la compagnie aérienne Finnair, son hub d’Helsinki est devenu le premier aéroport d’Europe du Nord par le nombre de correspondances proposées, avec un accent particulier pour les vols vers l’Asie. L’aéroport vise à augmenter de 25% son trafic d’ici quelques années.

Le nombre de correspondances disponibles à l’aéroport d’Helsinki-Vantaa a augmenté de plus de 75% au cours des 10 dernières années, a indiqué Finnair dans un communiqué. Il propose ainsi un nombre de correspondances pour des vols à l’international supérieur à celui de tout autre aéroport nordique, devant ceux de Stockholm, Copenhague et Oslo. Selon une récente étude publiée par l’association ACI des aéroports européens, il est également le 12ème hub le plus important en Europe.

« Le grand nombre de liaisons entre Helsinki et l’Asie » contribue à ce statut de « hub majeur européen » , ajoute la compagnie. L’aéroport d’Helsinki se place en 1ère position en Europe pour le nombre de destinations disponibles vers le Japon (Tokyo, Osaka, Nagoya, Fukuoka), et en 3ème position pour le nombre de vols directs hebdomadaires vers ce pays, avec 31 fréquences par semaine.

Helsinki offre également 25 vols par semaine à destination de la Chine.

Bien sûr, Finnair dit qu’elle n’est pas « étrangère à ce succès » , puisqu’à Helsinki, elle connecte 17 ou 19 villes d’Asie (selon la saison) avec plus de 60 destinations en Europe. La compagnie a d’ailleurs contribué au développement de l’offre de correspondances vers le Japon et la Chine avec le lancement en mai 2016 de ses liaisons Helsinki-Guangzhou et Helsinki-Fukuoka.

Le programme de développement de Finavia, le gestionnaire de l’aéroport d’Helsinki, prévoit que la plateforme accueille 20 millions de passagers par an d’ici quelques années, au lieu de 16,4 millions en 2015. Finnair prévoit quant à elle de doubler son trafic vers l’Asie d’ici 2020, sa commande pour 19 Airbus A350-900 (six livrés à ce jour) étant « l’un des piliers de cette stratégie » .

Finnair met également en avant la position géographique de l’aéroport d’Helsinki, qui lui permet de proposer « le trajet le plus court entre l’Europe et l’Asie, en empruntant la route du Nord » . Autre atout, selon la compagnie : « l’excellence des services au hub d’Helsinki » , offrant des temps de correspondances réduits (35 minutes minimum) et des transferts « fluides et pratiques« . De plus, les salons de l’aéroport mettent à disposition des adhérents Finnair Plus Platinum et Gold et de ses passagers de classe Affaires « des installations de luxe pour attendre son vol en toute sérénité » .

Par ailleurs, Qatar Airways, membre de l’alliance Oneworld comme Finnair, ouvrira une liaison vers Helsinki depuis Doha à compter du 10 octobre 2016.

Selon les données de Finavia, l’aéroport d’Helsinki a accueilli 11,4 millions de passagers sur les huit premiers mois de 2016, soit un demi million de plus que sur la même période de 2015. Ces chiffres représentent une croissance de 4,6% en un an.

A titre de comparaison, l’aéroport Paris-Charles de Gaulle enregistre pour la même période de janvier à août 2016 un repli de -0,5% et celui de Francfort une décroissance de -1,7%, selon les dernières données publiées par leur opérateur respectif.

Photos Finavia