KLM Cityhopper fête ses 50 ans

KLM : Embraer 190

KLM Cityhopper, la filiale régionale de KLM Royal Dutch Airlines, a célébré lundi ses 50 ans d’opérations. Avec aujourd’hui 300 vols par jour vers 58 destinations en Europe, elle est devenue la première source d’apport du réseau de KLM sur le hub d’Amsterdam-Schiphol.

Lancée par KLM, la compagnie a opéré son premier vol le 29 août 1966. Celle qui s’appelait alors Nederlandse Luchtvaart Maatschappij (NLM – compagnie aérienne des Pays-Bas) exploitait deux lignes domestiques : la « Ligne Nord » reliant Amsterdam à Groningen via Enschede, et la « Ligne Sud » partant aussi d’Amsterdam vers Maastricht via Rotterdam et Eindhoven. La flotte comprenait deux Fokker F27 Friendship loués auprès de l’armée de l’air des Pays-Bas, convertis pour un usage civil. NLM employait 22 salariés.

En 1991, NLM Cityhopper devient KLM Cityhopper à la suite d’une fusion avec Netherlines (créée en 1984). Puis 1997 marque un autre tournant important avec l’incorporation d’Air UK et de sa flotte composée principalement de Fokker 100 et 50 – une expansion majeure.

Aujourd’hui, KLM Cityhopper exploite environ 100.000 vols par an et transporte plus de 7 millions de passagers. La flotte se compose de trente Embraer 190, trois Embraer 175 et treize Fokker 70. « Nous sommes fiers de la façon dont KLM Cityhopper est devenue le principal apport de KLM et de ses partenaires à l’aéroport d’Amsterdam-Schiphol. Cela se traduit chaque jour par 20.000 passagers vers 58 destinations européennes sur 300 vols différents » , précise dans un communiqué Boet Kreiken, le directeur général de la compagnie.

KLM Cityhopper modernise actuellement sa flotte, appelée à devenir « tout Embraer ». La transition a débuté en décembre 2008 avec l’introduction de deux E190. En août dernier, un troisième E175 a été remis à la compagnie. Celle-ci fera ses adieux l’année prochaine à son dernier appareil néerlandais, un Fokker 70. Début 2018, la flotte comprendra 30 E190 et 17 E175. « Ces nouveaux arrivants ne sont pas seulement plus économiques, mais produisent aussi moins d’émissions polluantes« , souligne la compagnie.

Le blog de KLM retrace en détail l’histoire de sa filiale avec de nombreuses photos d’époque.

Photo KLM : Embraer 190